Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13.06.2014

Slalom de Romont 2014

Le Slalom de Romont s’annonçait très chaud, et sur ce coup-là, il n’a pas déçu, de bout en bout… Mauvais pour les mécaniques, bon pour les buvettes, éprouvant pour les commissaires.

Affiche Romont 2014.jpgSamedi matin au réveil, il fait jour au salon… bizarre, je n’avais pas souvenir que… ET M… !!! Comme si la météo ne suffisait pas, coup de chaud d’entrée de jeu ; le réveil a sonné juste, mais le réglage a fait défaut… 45 minutes pour se préparer c’est bien, mais prévoir également 1h de route, c’est mieux… Heureusement pas trop de soucis, puisque l’heure de rendez-vous correspond au café-croissant, j’arrive donc tout juste pour la remise du matériel. Mon poste sera à nouveau le portail et son passage public, et il sera probablement usant, car avec une telle météo, les spectateurs devraient répondre en masse. Côté commissaires, les effectifs sont très bons, et même plus qu’excellents pour dimanche.

Lors des 1ères séries, nous avons la chance de profiter à notre poste, de l’ombre des arbres en bordure de caserne, mais lorsqu’il faut se déplacer pour ouvrir le raccourci de la 1ère place pour les véhicules dépannés, la différence de température est assez rude. Sur la piste, la journée sera assez calme. Après un repas de midi au frais, organisé à la salle principale, un léger courant va nous permettre de bien supporter la suite. Le seul incident chez nous sera la panne d’Olivier Taylor (L3 – Golf GTI), qui arrive au ralenti avec les feux de panne, je retire donc les cônes de direction du virage afin qu’il puisse se mettre au fond de l’échappatoire ; problème de boîte, voir moteur, pour une mécanique fraîchement refaite…

Dimanche, la journée commence par un petit briefing perso pour le poste précédent, vu qu’il s’agit de nouveaux commissaires, qui étaient au frein la veille, et déjà bien instruit par Grand-Maman, passant ainsi à la chicane d’avant portail pour ce 2e jour ; consignes commissaires, gestion de course, et comportement au poste, vu qu’il s’agit quand même d’un gros morceau, histoire qu’ils passent une méga journée et aient envie de revenir. Pour nous, en plus des nombreuses plantées dans les changements de vitesses à notre virage, 4 incidents à noter : en essai, une panne en trajectoire au poste suivant sur la place. Lors des manches courses, et après un ravitaillement en eau, le passage de Roger Rey (Ralt RT 1 BMW – E2-SS) avec un problème moteur, mais il ne va malheureusement pas s’arrêter, le fusillant, par chance sans salir la piste, mais… en gênant (une fois de plus) Christian Balmer… (Tatuus Master) qui ne joue pas le championnat, mais comme cela est déjà arrivé en Côte, c’est un fait que je peine à comprendre, venant d’un tel pilote. Dans la chicane précédente, Roland Zihlmann (Golf – IS) va perdre une pièce, puis une 2e à mi-parcours avec le portail, ne sachant ce que c’est, je bondis sur mes gants feu alors qu'en arrivant à ma hauteur, il perd son protège carter. C’est un peu sport… mais avec un bon sprint, les 2 pièces seront récupérées sans gêne pour le suivant. Annoncé au parc, le pilote n’est même pas venu voir si la plaque était en état… Il y aura aussi Nicola Roberto (205 Rallye – E1), qui passant le portail, voit un cardan casser, et s’arrêtant de suite en entrée de place, après avoir laissé une belle trainée de graisse sur la montée de la place, puis une grosse flaque de liquide une fois arrêté. Au vu de la situation, je n’ai mis qu’un changement d’adhérence pour les deux poursuivants, avant de traiter la piste avec le renfort des postes voisins, comme si on n’avait pas déjà assez chaud… retrouvant même une petite pièce sur la piste. La journée a été rude, et on n’a pas vraiment eu le temps de s’assoir, car à chaque fin de série, il fallait faire passer le public, et ouvrir quasi à chaque fois le raccourci suite à de nombreux problèmes mécaniques, y compris pendant les manches.

Avec un lendemain férié pour ma part, ce fût l’occasion de prendre le temps de rentrer, en faisant causette avec Grand-Maman et les nouveaux, qui apparemment ont beaucoup apprécié leur week-end, et quittant ainsi la place d’arme après les pilotes, par une température d’encore… 30°C… Un très bon week-end en de très bonnes compagnies.

www.course-romont.ch

***   ***   ***

Prochaines participations :

Critérium du Dauphiné – 14 juin (petite sortie supplémentaire ;-)
Slalom de Chamblon – 21 et 22 juin
CCôte La Roche - La Berra – 5 et 6 juillet

Les commentaires sont fermés.