Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05.08.2014

Mémorial Orsières - Champex 2014

C’est en début d’année que j’ai appris la mise sur pied d’un Mémorial de la course moto Orsières - Champex, courue en 1947, puis de 1962 à 1974 comme manche du Championnat Suisse, soit il y a tout juste 40 ans. Une course extrêmement appréciée non seulement des pilotes, mais également du public, faisant des km à pied pour aller voir cet événement à la fois rare, et un peu fou à l’époque.

Affiche Champex 2014.jpgOrganisé par le Moto-Club ainsi que l’Amicale Routière des 2 Dranses, c’est à la démonstration d’Orsières que j’ai pris connaissance de la date. L’idée est de le faire chaque 2 ans en alternance avec celui de Grône-Loye. Et cela a remis encore d’une année, mon projet de participer une fois à l’ensemble du Championnat Suisse des Slaloms en Romandie. Mais avec un engagement le 1er Août de 10h du matin, à 2h le lendemain matin avec le service du feu, pour la protection des feux d’artifices, la chose était reportée dès l’annonce du déplacement de la date du Slalom de Bure.

Le lundi, je me suis rendu comme promis sur place pour voir l’emplacement des postes avec les organisateurs. Mise à part 3 petites adaptations, tout semble assez bien prévu pour un parcours d’environ 6km, qui débutera sur l’ancienne route, et comptera 29 postes ainsi que 3 feux tournants. 3 ou 4 postes seront un peu à l’étroit, sur un mur ou au bout d’une glissière, du fait que certains virages n’ont pas beaucoup de place, mais l’organisateur souhaite un maximum de postes à vue, et de courbes sécurisées, contrairement à Grône, où nous nous étions d’ailleurs dédoublés de nous-même l’an passé avec mon collègue par acquis de conscience. Et il est vrai qu’avec les voitures un peu plus modernes, le risque est quand même plus élevé, car beaucoup confondent démonstration et défouloir, sans penser plus loin que le bout de leur nez. Dans le cas où l’effectif ne suffirait pas, et comme on est en Mémorial, j’ai proposé de supprimer quelques postes où la route est large, et de placer par exemple un triopan en entrée de virage, pour signaler une zone non couverte, avec évidemment avertissement lors du briefing pilotes.

Dimanche, tous les postes sont couverts. Petit hic, il manque un véritable briefing, car plusieurs commissaires sont des gens de la région, et n’y connaissent pas forcément grand-chose. Manque peut-être dû à l’absence du responsable initial, et de l’inexpérience du repreneur. Je suis en poste au frein, on me veut là-haut pour gérer et quittancer la sortie des véhicules, ainsi que celle des bus horaire. C’est une fin de courbe à gauche masquée par un talus. A la sortie du parcours, des motards escorteront les véhicules jusqu’au lac, pour les encolonner en attendant la redescente, tout en les escortant ensuite jusqu’au parc à Orsières. Du coup, entre les manches, je dois également gérer l’accès au parcours, car personne de fixe n’est prévu. L’absence également de panneau d’arrivée, m’obligera à mettre à tous les concurrents un drapeau jaune fixe pour leur montrer que c’est la fin de parcours, il faudra même mettre un agité à quelques-uns, pour bien leur signaler la chose. Le parcours lui, a vu l’installation d’un bon nombre de glissières, balles et bottes de paille, ainsi que de banderolage. Un travail énorme et rassurant, mais qui détonne avec le terme Mémorial. On veut donc visiblement éviter tous soucis avec les voitures plus récentes, voire plus venues pour faire un autre type de spectacle.
Sous la pluie, la 1ère montée va bien se passer. Elle me laisse tout de même sur ma faim… les véhicules anciens dont on avait l’habitude de voir à Grône, ont laissé leur place à des voitures de compétitions allant jusqu’à moins de 10 ans… Le seul incident, sera la perte de maitrise de la 1ère voiture à la 2e montée, soit une Doodge Challenger R/T 440 de 1970, dont l’avant va s’écraser contre le talus en touchant une grosse pierre. Le commissaire du poste précédent, un local que je connais, regarde… sans réagir, alors que la voiture est en travers et que le radiateur se vide complètement sur la chaussée déjà détrempée. Il va falloir lui demander de faire ralentir les suivants, oui mais… avec le drapeau c’est mieux… et… agité s’il te plait. C’est juste une parenthèse pour confirmer qu’un briefing était nécessaire. Après un coup de balai, oui mais alors un, parce que les balais rouge de Barbie venant d’Anzère ne sont pas très solide… j’en redonne quelques-uns, avec un manche réduit à 60cm, histoire que le liquide ne se propage pas plus loin, puis fait signe aux voitures arrêtées de continuer. En fin de manche, j’ai rappelé à 3 pilotes qu’après la chicane du frein, c’est route ouverte avec du public, donc que c’est stop gaz. Par contre pour certaines motards, c’est cause-moi toujours tu m’intéresses… La chicane serait peut-être à revoir pour cette catégorie. Après le brouillard et la pluie, la pause de midi sera faite plus bas vers des amis commissaires sous une fin d’accalmie, car la 3e manche sera à nouveau mouillée. La 4e par contre, se fera sous le soleil, et sur une route quasi sèche.

L’affiche de la manifestation dévoilait en avril une voiture ; une erreur corrigée au 2e tirage, avec l’ajout d’une moto, la moindre des choses vu que la course l’était 100% à l’époque. Si tout c’est bien passé dans une bonne ambiance, reste à ne pas confondre, à mon goût, « Démonstration d’Orsières » et « Mémorial Orsières - Champex », avec son lot de véhicules et de façon de rouler pas vraiment dans l’esprit de l’événement, et de plus, posant des contraintes de sécurité.

www.amcorsieres.ch

***   ***   ***

Prochaines participations :

CCôte Massongex - Vérossaz – 9 et 10 août
CCôte St-Ursanne - Les Rangiers – 16 et 17 août
Slalom de Genève – (23 et) 24 août

Les commentaires sont fermés.