Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08.10.2014

Slalom de Drognens 2014

C’est avec le Slalom de Drognens que j’ai terminé ma saison ‟piste‟. Et pour une fois ici, la météo s’annonçait excellente de bout en bout.

Alors que je retrouve le poste du portail, ce dernier est en principe moins contraignant qu’en juin, car l’affluence y est moins grande, mais avec le beau temps, le public est tout de même bien présent, et malgré l’absence de cantine sur le talus des places, les gens y vont volontiers. Il a donc fallu gérer tout de même pas mal de traversées.

ACAF neutre.jpgSamedi, vu le manque de commissaires, je me retrouve seul en poste, mais vais avoir en ma compagnie, deux jeunes en alternance avec une collègue d’un poste voisin. Pour eux, pas d’intervention directe, mais surtout leur expliquer ce que l’on doit faire selon les événements, et leur donner l’envie de revenir. Et ils vont tout de suite comprendre les conditions du job, car il fait froid, et mon poste n’aura le soleil qu’à 11h ! Avant cela, l’herbe reste humide, et une légère bise s’ajoute à l’ombre des arbres. Côté piste, les locos n’ont toujours pas compris leur fonction, et les manches sous conduites sont transformées en mini-manches courses, si bien que des trous vont se faire dans le peloton, pas des plus pratique pour ceux qui ne connaissent pas le parcours. En 2e manche essai, badaboum ! Alexandre Miauton (L4 – Civic 1.6VTi) passe le virage trop vite et en extérieur, grimpe dans la bordure en cailloux, et en ressort quelques 15m plus loin, s’arrêtant ensuite en sécurité sur la 1ère place. Sur la piste, un amas de feuilles mortes, 1 parc-choc et autres plastiques, mais surtout 5 pierres de 30cm. De quoi drapeauter les suivants… Après remise en état de la route, j’ai également remis en place 3 cailloux plats de plus de 60cm, afin qu’ils ne fassent pas plus de dégâts en cas de nouvelle sortie. 20 concurrents plus tard, j’ai bien cru que c’était reparti avec Thomas Neuhaus (L4 – Fiesta ST), mais lui a juste pu éviter la bordure, mais par contre a déganté sous la violence du virage. Le timing quant à lui va aussi déganter… Ainsi la pause de midi, offerte comme de coutume à la cantine, va être effectuée en… 15min ! La 1ère manche course débutera à… 14h30 ! pour une fin de journée à 18h. Après une petite agape offerte par l’organisateur au vu de cette longue journée, j’ai le grand plaisir de revoir Stephan Burri, le cascadeur des Paccots, il va bien, et c’est tant mieux.

Dimanche, l’horaire est bien plus large. Les locos roulent de plus belle, si bien qu’à deux reprises, des pilotes distancés vont manquer des portes, et ainsi devoir être averti par le ‟relation concurrents‟. Depuis le temps qu’on le signale, les organisateurs devraient se réveiller, s’ils ne veulent pas avoir des ennuis de gestion de protêts, et autres retards inutiles… Arrivant au ralenti au portail, j’ai retiré les cônes directionnels de l’échappatoire pour Sébatien Coquoz (E1 – Kadett C), victime d’un problème de transmission, et se mettant ainsi rapidement en sécurité sans gêne pour les suivants. Ailleurs, un dépannage a pris des plombes, le pilote étant pointilleux avec son véhicule.

Un très bon week-end, où les différences de température entre le matin et l’après-midi ont été rudes. Mais bon… c’était sec. Ainsi se termine la saison ‟piste‟ dont j’ai à nouveau fait beaucoup, sauf ce que j’espérais, un Championnat Slalom Romand complet… Partie remise.

www.acaf.ch

***   ***   ***

Prochaines participations :

Rallye de France WRC Alsace – à suivre…
Rallye International du Valais – 23 au 25 octobre (fin de saison)

Les commentaires sont fermés.