Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09.07.2015

Course de Côte La Roche - La Berra 2015

La Course de Côte La Roche - La Berra s’est déroulée sous une chaleur incroyable ! De quoi mettre à rude épreuve, aussi bien les humains que les machines. Ravitaillements multiples, poste samaritain en zone public,… l’organisateur a pris les devants.

ACAF.jpgSamedi, parti du coude du Rhône à 5h du matin, il fait... 28°C ! Monthey 29, Villeneuve 26, Vevey 24, Châtel-St-Denis 23, Vaulruz 18, Bulle 19 ; quel bonheur de pouvoir soudainement un poil respirer. Malheureusement, cela ne va pas durer longtemps… Partir sur Fribourg, c’est aussi avoir moins de chantiers : ha les belles promesses qui disaient que la traversée de la berne centrale à 60km/h l’an passé à Glion, était une mesure exceptionnelle, car délicate dans ce sens… Mieux ! Du côté de Chexbres, comme je ne sais plus où l’an passé, on a installé un ralentisseur de parking de centre commercial, le genre de truc que t’es un assassin si tu le passes à 30km/h, ben là, on les met sur l’autoroute, sans signalisation (!), sur une zone à 60 !

Ce n’est que ma 6e participation à la Berra, la plus maigre sur une manche du CSM, car en 2005 et 2006 j’étais sur le motocross des Vieux-Prés dans le Val du Ruz (NE), et au moment où j’allai m’y intégrer, ont suivi deux annulations de suite, puis une autre 4 ans après. Une région vraiment très belle, et une chouette vue sur le parcours au poste que je couvre, la zone public à l’intermédiaire, avec ses bus navettes, et depuis l’an passé, un adjoint de DC et un véhicule civil de dépannage rapide. Pour ma 4e année à cet endroit, les spécificités sont dès lors maitrisées. Sur place, la 1ère mission aura été de placer mon véhicule dans le chemin latéral, puis ceux de la DC, en faisant avec l’emplacement des toilettes mobiles, ainsi qu’en prévoyant à tout moment, le parcage de minimum 2 bus navettes, et 2 voitures qui s’arrêteraient pour des pannes. Pour l’emplacement du pavillon, petit imprévu cette année, puisque l’intérieur de l’épingle comporte un gros tas de billons, me masquant la vue sur le gauche précédant l’épingle, et il est impératif que je l’ai en visuel, car la botte de paille qui s’y trouve pour signaler une grille, est régulièrement percutée, et sa remise en place est importante, car suivie d’un affaissement de la route en plein freinage, le déséquilibre pourrait faire partir le véhicule dans le tas de bois, dans la glissière, ou dans le talus. Je me suis donc décalé de 5-6m, n’ayant ainsi plus de vue sur le poste suivant, mais l’oreille et l’impression donnée, me feront réagir très vite si le collègue du haut, bien que seul, rencontrait quelques soucis. De mon côté, je suis également seul à gréer la piste, mais l’adjoint DC et le dépanneur m’ont régulièrement aidé quand cela était nécessaire.

Affiche Berra 2015b.jpg9h 25°C, 10h 29°C, la journée va être dure. Et le 1er qui s’arrête est Antonio Scolaro (E2-SC - Avrio Elia ST), boite à vitesses défaillante, avec une petite frayeur, car le poste précédent, fixé sur la voiture au ralenti et en train d’informer la Centrale, n’a pas sorti de drapeau… 12h 31°C. En 2e essai, les S+R nous amènent le même que ce matin, ça ne passe toujours pas… parc auto complété par Christian Balmer (E2-SS - Tatuus Master), la chaleur fait déjà ses 1ères victimes. Au terme d’une pause retardée d’une heure, et effectuée à l’ombre des arbres naturels, où il y fait 30°C, retour sous le pavillon et ses 33°C.
Les REGionaux aussi vont souffrir, Grégoire Vaccaro (E1 - Golf) s’arrête, malheureusement en travers du chemin, par précaution je stoppe les départs, mais on le déplace quand même de suite, alors qu’est annoncé le suivant Etienne Beyeler (E1 - Ascona B) également au ralenti, le bas du chemin tout juste libéré, on pourra l’y mettre sans soucis, dommage pour le suivant, qui a quand même été gêné. Et puis ce qui avait failli souvent, est arrivé, Patrick Hedinger (IS - 205 gti) passe le gauche de la botte de paille et soudainement, sa roue avant droite s’ouvre : un bris de rotule qui va le diriger sans qu’il ne puisse rien faire dans la glissière, et par chance, éviter son extrémité, qui aurait pu l’entrainer 3 postes plus bas, via le talus… Nous sommes en plein pic de chaleur, et cette intervention sous 35°C, va quelques minutes plus tard, m’obliger à m'assoir et espérer qu’il n’y ait plus rien pendant un petit quart d’heure, car la tête commence à serrer et à tourner. L’estomac quant à lui, commence à se lasser de toute cette boisson pourtant indispensable. La journée se terminera avec 2 autres dépannées en attente à notre poste, en allant mieux, mais durant le souper, je n’ai à nouveau pas été au top... La nuit fraiche et calme dans les abris m’aura fait du bien, mais le week-end n’est de loin pas fini.

Dimanche, côté températures, on reprend les mêmes, mais avec à chaque fois… +1°C ! Le matin c’est Julien Camandona (H – M3) qui lui aussi, a sa boite à vitesses qui pétouille… Malgré une pause de midi avancée de 30 minutes, où ma montre a elle aussi subi les méfaits de la chaleur en s’arrêtant provisoirement, la 2e manche course a commencé avec 50 minutes de retard sur l’horaire prévu, sous un ciel se voilant par moment. Le parking sera utilisé quelques fois, et la pluie se fera sentir sur la fin, mais 3 fois rien.

De multiples pannes, une gestion moins rapide de certains commissaires, car souvent moins expérimentés et/ou seul en poste suite, à nouveau, à un manque d’effectif, et les traditionnels bordiers ou agriculteurs, ayant une semi-priorité sur les pilotes, font que le week-end s’est terminé très tard. Même si… au fond sans pilote, sans commissaire, et sans entente avec les bordiers, il n’y aurait tout simplement pas de course, et quand on a connu St-Jean - Grimentz, même si… on ne peut que saluer le travail des organisateurs, sur une des plus belles courses du CSM.
Un 2e week-end de suite sous la chaleur, des soirées de semaines qui l'étaient tout autant
, et le stock énergétique en prend un coup. Par chance, une petite accalmie nocturne, et pour le prochain événement, un petit carré de forêt bienvenue.

www.acaf.ch

***   ***   ***

Prochaines participations :

11-12 juillet – Course de Côte Massongex - Vérossaz
25-26 juillet – Course de Côte Ayent - Anzère
1er août – Cyclosportive des Vins du Valais
9 août – Mémorial Grône - Loye

Commentaires

Merci JF pour ton soutien!!

Écrit par : Marc-André Bourdilloud | 13.07.2015

Les commentaires sont fermés.