Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23.09.2015

Course de Côte Châtel-St-Denis - Les Paccots 2015

Ma participation à la Course de Côte Châtel-St-Denis - Les Paccots, dépendait, et ce depuis quelques saisons, de ma disponibilité vis-à-vis du hockey sur glace. Mais cette année, un petit défi étant réalisable, j’ai décidé de changer les priorités. Du coup, Les Paccots, et même Drognens, bien que représentant tous les deux un cumul, ont été mis au programme, et mes collègues de cabine ont accepté d’assurer les matchs.

Paccots-blanc.jpgSamedi, la journée commence à 11h par un repas en commun. 
Alors que j’espérai retourner au poste de l’an passé, en faisant le 200m pour le chrono, on me place comme en 2010 au dernier poste avant l’arrivée. A peine installé, j’ai juste le temps d’enfiler un pantalon de pluie, que cette dernière tombe à verse. Afin de limiter les traversées d’eau, j’ai rapidement créé des sillons dans les bas-côtés herbeux, car ce passage est très rapide, et cumulant les enfilades. La 2e manche sera séchante, et la 3e quasi sèche. Au vu des conditions, tous ne profiterons pas de leur inscription. Après un après-midi assez calme, souper sous cantine, heureusement chauffée.

Affiche Paccots 2015.jpgDimanche, il fait très frais, avec un bizet pas des plus agréable, mais la journée s’annonce belle. En 4e manche essai, la 1ère de la journée, deux gros coups de chaud. Le premier de Frédéric Grand (E1 - Civic) qui vient mordre de 60cm le talus, et en redressant, l’arrière se dérobe, le faisant partir à 90° sur une vingtaine de mètres, s’immobilisant en travers total du pont, l’avant ne touchant aucune planche, et l’arrière à peine posé contre une balle de paille. Toujours calé après 3 secondes, je stoppe les départs par sécurité, mais il repartira à peine le message effectué. En fin de manche, Louis Berguerand (E2SS - Tatuus) passe à vitesse modérée, mais arrive déjà Marcel Maurer pour lequel il nous est impossible de mettre de drapeau, car étant à l’intérieur du virage, nous n’avons que peu de visibilité sur ce qui arrive. Le 1er va en plus relâcher en passant la ligne, éblouit par le soleil. Le frein lui non plus n’aura pas le temps de réagir, l’installation étonnante de filets de chantier sur la glissière intérieure n’aidant pas la visibilité de notre zone encore à l’ombre. Si le choc a été évité de justesse par un gros freinage appuyé, la suite sera d’autant plus surprenante. Berguerand se serait arrêté derrière les toblerones de la chicane séparant le frein du parc d’arrivée, mais le frein ne l’a pas vu car ces éléments sont plus hauts que les standards, et les officiels de la chicane n’ont pas usé du drapeau pourtant à leur disposition. Du coup, c’est Joël Grand qui l’a légèrement percuté par l’arrière. Ce cas montre bien, encore une fois, qu’il y a des améliorations nécessaires dans cette zone, qui en a déjà vu des vertes et des pas mûres…
Alors que le soleil arrive enfin à 9h45, la 5e manche verra la chicane du frein être élargie, avec un drapeau agité à chaque voiture. Physiquement une bonne chose, mais ‟signalétiquement‟ pas vraiment, car s’il venait à arriver quelque chose comme la manche précédente, le pilote n’aurait pas vraiment moyen de le savoir. 
En fin de 2e manche, nouveau coup de chaud alors que Christian Balmer (E2 SS - Tatuus) vient toucher une des bottes de paille ajoutées le long de la ligne d’arrivée, en guise de protection de la bordure en gravier. La botte se déchire et se déplace d’un tiers sur la piste. Je stoppe les départs et avise le frein, mais je sais pertinemment qu’il n’aura pas le temps d’intervenir à temps, et les secondes sont précieuses au vu de ce qui arrive derrière… je décide de mettre juste un jaune fixe à la prochaine en guise d’avertissement en espérant que… alors qu’entre temps, elle a été retirée par un photographe présent à côté du bus de chronométrage. Me faisant signe que c’est ok, et sans contre-indication du frein, je relance les départs avec un gros ouf. La piste quant à elle, après le passage de 2 F3000 et 1 Osella, conservera encore des brins de pailles, qu’il aurait été bien d’enlever avant le re-départ, surtout sur une zone sensible au niveau adhérence.

Le week-end m’aura montré de très beaux passages très rapides et dont certains ont fait preuve d’une grande maîtrise, mais ce poste ne me plait pas, car ne pas avoir de visu sur ce qui arrive, ne permet pas de protéger les pilotes comme il se doit, surtout sur une telle fin de parcours.

www.ecuriedeslions.ch

***   ***   ***

Prochaines participations :

26-27 sept. – Slalom de Drognens
01-04 oct. – Tour de Corse WRC
29-31 oct. – Rallye International du Valais
14 nov. – Corrida d’Octodure

14.09.2015

Hockey sur glace 2015-16

Modifications 2015-16 (hors règlements de licence) :

Logo Swiss Ice Hockey.jpg
Icing hybride : il est dès à présent appliqué à TOUTES les ligues, et de ce fait, l'équipe l'ayant provoqué n'a plus le droit de changer de ligne.
- Caméras de but : elles ont été installées dans tous les clubs de LNB. Ce dispositif ne peut être utilisé que pour la validation ou non d'un but. Les Juniors Elites A pourront l'utiliser en play-off s'ils en sont équipés.
- Gardiens de LN et JE : ils devront changer de camp pour effectuer les prolongations. En cas de tirs au but, ils pourront rester sur la glace.
- Pauses en LNB : elles passent de 15 à 18'.
- U14, U15 et U16 : une série complète de 5 tirs au but sera effectuée en ouverture de match. Cet "entraînement" fera toutefois office de résultat, en cas d'égalité au terme des prolongations.

Retrouvez dans la colonne de droite sous "Documents hockey", les différents documents remis à jour.

Compléments pour marqueurs officiels :

- Codes pénalités : ils ont été revus à 100% suite à la mise à niveau vis-à-vis des codes internationaux. Le principe de marquage ne change pas, mais plusieurs codes ont été dédoublés, passant ainsi de 36 à 47 codes. A voir sur ma tabelle (colonne de droite sous "Documents hockey").
- Protêt : la fenêtre contient dès à présent 2 boutons : "Protêt confirmé", et "Protêt non confirmé". Il est impératif de ne pas l'oublier en fin de match. Un oubli est équivalent à une erreur, mais quoi qu'il en soit, à une non confirmation. Tout comme pour les temps morts, les protêts ne doivent plus être mentionnés dans "remarque".
- Gestion des temps de gardiens : il est demandé aux clubs de LN de noter lorsqu'ils sortent en cours de jeu (par exemple pour un 6c5), étant donné que tous les clubs effectuent des statistiques sur une application commune. Dans ce cas, indiquez le temps de sortie mais sans mettre de nom. A son retour, indiquez le temps avec son nom. S'il revient suite à un but (encaissé ou marqué), ne pas oublier la seconde de décalage.
- Tirs au but : pour rappel, il est également possible en RegioLeague de mentionner leur déroulement sous le dernier onglet "Penalty Shootout". Mettre le numéro de tir 1 pour le 1er tireur, son numéro de maillot, celui du gardien opposé, et cocher si le but est validé. Le numéro de tir 2 correspond au 1er tir de l'équipe adverse. Ne pas oublier que le 11e tir doit être effectué par la même équipe que le 10e. Ces éléments n'apparaissent pas sur les anciennes feuilles de match de la RegioLeague, mais apparaissent sur celles du nouveau site www.sihf.ch -> Game Center.
- Feuilles de composition : toutes les équipes ont été informées qu'elles doivent travailler avec la feuille Reporter la plus récente et complète possible, et non plus les feuilles personnelles. Si l'équipe visiteuse a au delà de 3 joueurs à remonter, mentionner leur que selon les directives, ce n'est pas votre travail, et que la prochaine fois vous pourriez refuser la chose.
- Contrôle vidéo : si l'arbitre en fait usage, notez le temps sur un papier pour le lui transmettre en fin de match, car il en a besoin pour effectuer un rapport/statistique pour la ligue. Prendre l'habitude également de retenir le temps en cas de situation suspecte, au cas où il y aurait contrôle vidéo au prochain arrêt de jeu, car si le but est validé, l'horloge devra être remise au temps de ce dernier.
- Erreur de maillot : elle n'est pas grave en soit, mais l'arbitre doit en être averti dès que possible à un arrêt de jeu, pour un éventuel contrôle d'identité. Corrigez le numéro dans la composition et contrôler que la correction suive s'il est déjà mentionné dans les buts ou les pénalités (Edit JF: ne pas modifier dans la composition, car cela perturbe le programme de statistique en LN). Mettre l'info dans "remarque", également lors d'un changement de maillot suite à un incident, en ajoutant le temps (exemple : Red Ice le #41 est le #51 ou ... devient le #51 (40:00)).
- Contrôle des joueurs : ne pas oublier qu'il est de votre fonction, en collaboration avec les arbitres, de contrôler si un joueur écope d'une seconde pénalité de 10', qu'il effectue un second tir au but dans la première série, etc...
- Banc des pénalités : en 1ère et 2e ligue, ainsi qu'en catégorie Elite et Top, la présence de 2 personnes indépendantes pour gérer les portes des pénalités est à présent obligatoire.
(merci aux délégués qui ont voté cela, et qui ne sont apparemment pas au courant qu'il est déjà très difficile de trouver du monde pour le chrono lui-même)