Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08.10.2015

Slalom de Drognens 2015

Cette fois, c’est fait ! En participant à la 50e édition du Slalom de Drognens, je suis parvenu pour la 1ère fois à officier sur l’ensemble des manches du Championnat Suisse des Slaloms sur terres Romandes ! Cette condition dépendait principalement de la toute première à Bure, car régulièrement en même temps que le Rallye du Chablais.

ACAF.jpgSamedi, et comme souvent, la matinée est très fraîche, et même le spectateur au sac à dos en poil, a posé le short pour un pantalon : 4°C (!) avec brume et rosée, le soleil ne sortira de la rangée d’arbres qu’à 10h45. Depuis 3 ans, et donc pour la 6e fois de suite sur cette place d’arme, je suis au portail, bien plus calme en automne qu’en été, bien que cette fois, à vue d’œil, les spectateurs ont répondu présent. Avec moi, un commissaire qui débute en Slalom, que j’avais déjà eu à Massongex pour ses débuts en Côte. Au poste précédent, la botte de paille pour signaler une grille, a été rajoutée conformément à ma demande de fin juin. Mise à part 2 belles traces de frein, seul un concurrent nous a mis réellement en alerte en 2e manche course, puisque arrêté au sommet de la rampe sans pouvoir l’atteindre. Poussé par les commissaires de la zone, arrive le suivant que je mets en sécurité dans l’échappatoire, permettant ainsi aux autres de ne pas être gênés, sauf que… pendant que je remets les cônes directionnels en place, en sortie d’échappatoire, soit 2 postes plus loin au niveau numérique, un spectateur lève la banderole, renvoyant ainsi le gêné sur la piste… Grosse gueulée, pas de course, et mise en garde sèche à qui de droit ! pendant que le pilote ne sachant plus quoi faire se remet de lui-même à l’écart de la piste. Par la suite, petit rappel aux collègues, dont un est novice, qu’il ne faut jamais laisser un poste vide tant que tout n’est pas garanti terminé.

Affiche Drognens 2015.jpgDimanche, nous gagnons 3,5 petits degrés grâce à un ciel couvert. 1er travail, puisque j’en ai 2 ‟en trop‟, l’installation d’une botte de paille au fond de l’échappatoire afin d‘éviter que la situation de la veille ne se reproduise. Au 2e essai, Sergio Kuhn (IS – 206 RC) tape sur les freins avant le portail et ne lâche pas, la voiture garde ainsi sa trajectoire, frôle de 5cm l’arrêt de porte du montant du portail, franchie la bordure, glisse deux roues sur l’herbe et se dirige droit sur un panneau de signalisation. Au bout d’une vingtaine de mètres, il se décide enfin de lâcher la pédale et la voiture se redresse, lui permettant de reprendre la piste sans encombre en contournant les cônes directionnels. Ce n’est pas la 1ère fois qu’il me fait une variante… La matinée se terminera dans la bise, avec un petit 12°C. L’après-midi, après quelques nouvelles traces de frein et autres cônes directionnels percutés, arrive au ralenti Markus Bosshard (E2-SS - Tatuus) lors de la 2e manche course. Lui enlevant les cônes directionnels pour lui donner l’accès à l’échappatoire, il s’arrête sur la piste et me fait comprendre qu’il a percuté un animal en me montrant son museau avant (celui de la voiture ;-). Ne voyant rien, je lui fais signe d’avancer car derrière ça arrive vite. Moustache cassée, le malchanceux a percuté un chat, qui selon le poste en question, n’a pas vraiment eu le temps de souffrir. La journée s'achève à 16h30, heure assez inhabituelle.

La saison ‟piste‟ est ainsi terminée, et bien que longue, j’ai presque envie de dire ‟déjà‟, mais la pause est la bienvenue. Merci à Sarah, notre responsable commissaires, pour son dévouement de ces dernières années sur les courses fribourgeoises. A noter que 6 mois après mon courrier à l’ASS, concernant l’article VIII-F VI 22.3 du règlement slalom, je n’ai toujours aucune réponse…

www.acaf.ch

***   ***   ***

Prochaines participations :

Tour de Corse WRC, à suivre…
29-31 oct. – Rallye International du Valais
14 nov. – Corrida d’Octodure

Les commentaires sont fermés.