Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10.05.2016

Tour de Romandie 2016

La 70e édition du Tour de Romandie, ma 6e participation, aura été comme les 2 précédentes années, et les 2 précédents week-ends d’ailleurs… sous la pluie. Il n’est, comme je l’ai déjà eu mentionné, pas des plus intéressants à vivre au niveau sécurité, car nous n’y faisons que du planton d’accès secondaire, les obstacles et directionnels étant effectués par les motards de la FMV’s, donc un samedi ça va, mais prendre congé en semaine pour cette mission précise ne m’intéresse plus trop, car sur le terrain, je n’aime pas trop ne "rien" faire, et de plus, le solde de congé devient limite. De ce fait, contrairement à 2009, et malgré 4 possibilités d’inscription différentes, le Tour de France n’est pour l’heure pas dans mes plans.

Affiche TdR 2016.jpgLa 4e étape partait de Conthey, en passant par Corin (3e catégorie), Sierre, le Col des Planches (1ère cat.), La Rasse (3e cat.), Villars (1ère cat.), descente à Ollon, et retour à Villars (1ère cat.). Comme de coutume, le responsable sécurité, le même qu'au RIV, engage quelques commissaires pour sécuriser une portion de descente, et comme nous étions sur le Col des Planches il y a deux ans, il nous a mis cette fois sur le secteur de Villars. Notre rendez-vous est fixé 1h30 avant le passage des coureurs, où il devrait logiquement y avoir plusieurs cassures. A 16 personnes, il s’agira en fait, de la traversé de Chesières. Par contre il y a 15 postes, et je suis en surnuméraire. En attendant que le motard qui nous donne les postes et le matériel, contrôle la mise en place, il m’a demandé d’intercepter la police locale pour faire évacuer une voiture parquée à cheval trottoir-chaussée sur une route pentue et étroite qu’allait emprunter le Tour. A son retour, le dépannage était en action, et il m’a mis sur une zone de sorties de maisons, avec un parking devant un bistro. Pas grand-chose à faire, si ce n’est dans le besoin, qui n’a pas été le cas, faire un signe avancé pour décaler les cyclistes suite à des voitures parquées sur des places conformes au bord mais sur la chaussée, étonnamment non interdites à cette occasion, qui pourraient créer un obstacle en cas de peloton large. Au final, un coucou aux copains motards qui gèrent la fermeture de tête, une bonne rincée arrivée en même temps que la 1ère échappée, des mini-groupes éparpillés, pis voilà… Je reste largement sur ma faim.

Je devrais avoir l’occasion de me rattraper au mois de juin, avec le contre-la-montre des Championnats Suisses sur Route au coude du Rhône – www.martigny2016.ch – où l’on devrait me réserver un poste un peu plus intensif, suite à mes relations et bonnes intégrations de ces dernières années dans le cyclisme local.

www.tdr.ch

***   ***   ***

Prochaines participations :

Rallye du Chablais – 27-28 mai
Slalom de Bure – 4-5 juin
Slalom de Romont – 11-12 juin

Les commentaires sont fermés.