Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20.07.2016

Autocross de Bure 2016

"On sent un certain raz-le-bol dans tes écrits", les mots d’une amie et fidèle du blog, échangés lors de la dernière manifestation. Comme un claquement de doigt ne peut pas changer grand-chose si personne ne fait rien plus loin, un week-end de libre, puis un week-end de piquet, suivi de l’Autocross de Bure tombant assez bien, histoire de se changer les idées. Après une année d’absence suite au cumul avec Massongex l’an passé, une manifestation qui fait du bien à la tête, pour autant que l’on y reste concentré à 100%, cailloux volants obligent. Après avoir passé les 50 slaloms, place à ma 50e manifestation "divers", soit hors des 3 catégories du Championnat Suisse.

Logo AutoCross Bure.jpgPour cette 6e participation, je retrouve mon poste habituel, soit le 4, une courbe à droite en monté goudronnée, juste après la ligne droite du départ, suivi d’une épingle serrée à gauche, puis d’une descente dans notre dos, que nous couvrons également suivant les événements, notamment pour le drapeau bleu. Bien que sur un talus, une visite d’un concurrent reste chose habituelle, tout comme ceux à remettre sur les roues en pleine course, pour autant que les conditions nous permettent de le faire avec sécurité. Et c’est pour cette raison de confiance qu’en 2009, la famille Gassmann m’avait invité à la manifestation, et mis à ce poste.

Affiche AutoCross 2016.jpgSamedi, je suis avec un des deux collègues de l’épingle, ma collègue habituelle ne pouvant être présente que le lendemain. Mais il ne restera que le matin pour les manches de qualification, avant de me laisser seul pour la 1ère manche course de l’après-midi, car l’épingle étant plus importante à gérer à deux. Impossible donc dès ce moment de quitter mon poste pour éventuellement remettre une voiture sur les roues, mais de tout le week-end, il n’y en aura pas chez nous. Et tant mieux, car je suis en pleine remise en état de mon dos et de ma nuque, dont l’ostéo semble avoir ciblé mes soucis. Le matin aura tout de même été assez mouvementé par la caillasse, la corde dans la montée large d’1m50 nous en ayant ramené un voyage sur la piste, alors que de l’autre côté dans la descente, les 4 roues motrices et les buggy les font voler. L’endroit est stratégique, il faut avoir l’œil partout, car aucun centimètre carré n’est sans risque. Le buisson, légèrement ébranché afin de mieux voir les autres postes, fait effet de protection contre les projectiles de la descente, mais nous masque cette dernière vis-à-vis des voitures en perte d’adhérence, par contre il nous permet d’avoir quasi toute la journée une belle place à l’ombre, dont s’était la 1ère course de l’année avec un soleil de bout en bout : enfin ! Avec les divers drapeaux rouges pour faux-départs et obstructions de la piste, il y avait 1h30 de retard à la pause de midi, ramené à 45min vers 17h, avant un nouveau drapeau rouge pour l’intervention des ambulanciers vers la cantine, pour la blessure d’un enfant, dont il faudra attendre l’héliportage. La journée se terminera à 20h, avec entre autre, la perte d’un échappement, à ne saisir qu’avec des gants doublés de gants de soudeur ou équivalent, ainsi que le montage de talus d’un concurrent, ayant subi un retour de volant dans un poignet, et un mini départ de feu, car le pot d’échappement touchant le sol dont l’herbe fauchée n’avait pas été ramassée.

Coupe3nations.jpgDimanche, tout comme l’après-midi du samedi, la corde s’est abaissée de 20cm et les cailloux ne bougent quasi plus, mis à part les plus gros que nous retirons du bitume dès que possible. Le temps est sec, la terre fine, et donc les arrosages de piste fréquents. Le spectacle est bien présent, même si l’intensité des courses n’est pas aussi vive que par le passé, avec moins de bagarres directes. A noter une belle nouveauté, l’ouverture d’une catégorie junior, ouverte aux 12-16 ans, après un cours de formation de 2 jours. Et ça y va !

Au final, un magnifique week-end, dont tout a passé très vite, trop vite, alors vivement juillet 2017.

www.3-nationen-cup.com
Sur FB : > Autocross Jurassien <

***   ***   ***

Prochaines participations :

CCôte Ayent - Anzère – 23-24 juillet
GP moto Johannis Chamoson – 31 juillet
Cyclosportive des Vins du Valais – 1er août
CCôte St-Ursanne - Les Rangiers – 20-21 août

Les commentaires sont fermés.