Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03.11.2016

Rallye International du Valais - ERT-TER - 2016

Après plusieurs années d’ambitions mondiales, le Rallye International du Valais fait un pas en arrière. Trop de manches WRC en Europe, et un désaccord avec le promoteur du Championnat d’Europe, fait ainsi revenir le RIV en Coupe d’Europe, renommée depuis peu ERT - European Rally Trophy. Il intègre également une nouvelle promotion, le TER - Tour European Rally, composé de 4 manches, pour 2 de plus l’an prochain.

Plaque RIV 2016b.jpgPour nous, un petit retour en arrière ne change pas notre travail. Par contre, faut-il encore pouvoir le prévoir… La date annoncée comme quasi garantie lors du débriefing, a été modifiée la semaine suivante, puis discrètement changée 1 mois plus tard à l’ASS, sans info de notre côté, jusqu’à ce que j’en fasse la remarque, car ce n’est pas des plus pratique pour ceux qui doivent poser leurs congés avant les Fêtes, sans compter que dans certaines entreprises, il est difficile de changer ses choix après coup… De plus, la réduction de 3 à 2 jours de course pour des raisons techniques et financières, identité que défendait l’organisateur, nous a été annoncé bien plus tard, pouvant entraîner là aussi des contraintes de notre côté. Considération ou communication, je vous laisse choisir.

A l’heure de la relance des responsables, on me confirme donc que toutes les ES du jeudi sont supprimées, ainsi que la mienne du samedi à Bruson... La remise au programme de l’ES du Val des Dix est à attribuer, ainsi que celle de Champex, son responsable se retirant. Mais une autre chose m’est proposée ; le titulaire devant reprendre une autre fonction, on aimerait que je roule dans le peloton de tête, pour effectuer le contrôle des ES (fermetures, panneautage, postes,…) suite à ma bonne expérience du terrain. En gros, une sorte d’adjoint au commissaire général. D’entrée de jeu, j’ai bien compris à la façon de me présenter le tout, que l’on me voulait pour ce contrôle. Du coup j’ai dit pourquoi pas, mais que la priorité devait être donnée aux ES, et que c’était ma préférence. Après un week-end de réflexion et de discussions avec des personnes directement impliquées par ces changements, j’ai décidé de la décliner tout en proposant un remplaçant ; le job serait une nouvelle expérience, accompagné d’une personne expérimentée et appréciée, mais bien qu’un peu plus "cool" que le montage d’une ES, quelque chose ne m’en donnait pas plus envie que cela… Au final, une autre personne a bien été trouvée pour la mission, et un des éligibles s’étant tourné vers une autre fonction, je me suis tenu à disposition pour reprendre la nouvelle ES, restant ainsi dans mon activité pure ; l’ES du Val des Dix se faisant le vendredi, qui n’avait plus été effectuée depuis 2005, plus loin, mais préférant repartir de zéro, que reprendre une ES actuelle. Malheureusement, les contacts d’attribution se sont fait sans réelle transparence, et moi qui pensais aborder ce sympathique nouveau défi avec mon adjointe habituelle, on lui a proposé de reprendre l’autre ES le samedi, car elle perdait la sienne du jeudi. Si elle, me l’a rapidement confirmé, de l’autre côté pas, la manière m’a donc un peu déçu, car j’aurais probablement proposé autre chose si les discutions avaient été plus ouvertes et moins "à la bourre"... Je perds donc une excellente adjointe, avec qui tout fonctionnait merveilleusement bien, non seulement depuis 3 ans au RIV, mais également 5 ans au Chablais, car partante en DC l’an prochain sur ce dernier. Double coup dur dans une période où j’avais déjà l’esprit ailleurs, et en plus d’une météo vraiment pas top, ma 13e saison ne commençait décidément pas très bien. Enfin voilà… depuis mes débuts en tant que responsable d’ES en 2008, après 2 ans sur les Cols comme adjoint, ma 1ère comme Chef d’ES au Sanetch ainsi qu’adjoint sur Nendaz la même année, suivi de 5 éditions à la tête de Bruson, direction le Val des Dix… seul… le moral moyen...

Après plusieurs semaines de réflexion, j’ai proposé en début d’été à 2 personnes de se joindre à moi, étant toutes les deux adjointes sur une des ES supprimée du jeudi, sachant d’office qu’une d’entre elle ne serait pas souvent là avant le montage suite à son travail. Notre ES de 11km750, reliera Euseigne à Mâche en passant par le lieu-dit Leteygeon, que nous avons découverte avec ma 1ère adjointe, en compagnie du Chef d’ES de 2005, soit le Commissaire Général actuel. Et comme il y a un pied à terre, il a ainsi pu nous donner plein de petites infos, notamment les personnes y vivant à l’année. Lors de la 1ère séance, dont l’ambiance ne connait pas de réchauffement climatique, j’ai reçu le dossier sécurité qui est, mise à part les postes, vide, car c’est à nous de le compléter…  c’est nouveau, y.c. pour les ES habituelles (parait-il de notre volonté, probablement une mauvaise interprétation de nos remarques), et au vu du délai accordé, ce n’est pas vraiment un cadeau, car avec les courses, l’agenda est déjà bien rempli. 2e passage donc sur le terrain effectué en 2h, pour faire une 1ère liste matériel, d’abord seul pour avoir une vision perso, avec comme prévision, 300 piquets et 65 panneaux sécurités, en plus des 34 panneaux officiels, puis un 3e passage avec mon adjointe pour contrôler le tout et confirmer le lieu du rendez-vous commissaires. Lors de l’entrevue pour finaliser le dossier, nouvelle directive FIA, l’AES avancée sera placée non plus à 100m, mais à 200m. A la seconde séance, mon ex-adjointe m’a demandé de rejoindre son équipe du samedi, pour remplacer un des siens qui ne pourra finalement pas être là, alors que j’avais de toute façon prévu d’aller sur son ES comme commissaire. Les effectifs quant-à-eux ont comme de coutume de la peine à décoller, mais c’est de pire en pire : à J-40, ils ne sont que 30… alors que le vendredi compte 5 ES, soit une de plus… A J-17, ils sont 89, et toujours insuffisant, puisque sur les ES du vendredi, seuls les postes SARA principaux sont couverts, et encore… pas tous à deux.

Durant les bordiers, effectués en 2 fois, tout c’est bien passé, malgré que la vallée contienne une multitude de quartiers et mayens aux accès séparés. J’ai également fait la rencontre avec un des responsables des autorisations cantonales, et ce n’est pas la joie, même pour les cyclistes, et dans tous les cantons. Une visite bordiers a également été effectuée sur Champex, occasion de voir la situation d’un chantier débordant sur la chaussée au milieu de la station.

Les cordes, 6e passage sur l’ES, ont été montées le lundi soir, soit la pose de 4 piquets qui seront remplacés par la suite par des balises de chantier, 8 petits panneaux de poste, et 2 flèches directionnelles… sur 4 commandées, alors qu’elles manquaient déjà l’an passé… très utile les débriefing… Comme à la base il n’y en avait pas du tout dans mon matériel, j’ai tout de même réussi à en obtenir au moins 2, car ayant une échappatoire masquée avec accès public. Considération ou sécurité, je vous laisse choisir.

Badge RIV 2016.jpgJeudi, montage de l’ES avec ma 1ère adjointe et la PCi, puis ma seconde adjointe devant nous rejoindre en début d’après-midi avec son ami. Alors que j’avais prévu de le faire en 2 groupes, car que 2 responsables présents le matin, eux l’on prévu en 3 groupes, chose qui m’embêtait vu que c’est du nouveau pour nous, et que nous devons baliser selon les directives d’allégement, évitant aux spectateurs de rester en bord de piste derrière une banderole ; et non, on a beau être en 2016, les banderoles ne retiennent toujours pas une voiture de course. On l’a tout de même fait en 3 groupes, moi à l’arrière, pouvant ainsi corriger en cas de besoin. Si les hommes de la PCi ne comprennent pas bien pourquoi l’on déplace leur travail de parfois quelques mètres insignifiants pour eux, alors qu’ils prennent référence exacte sur un dossier allégé, dont les éléments sont une base et non un emplacement précis, nous devons impérativement travailler selon notre expérience du terrain, tout en anticipant les choses dont ils n’ont pas connaissance… pas toujours facile de leur faire comprendre la chose. Un montage assez rapide, et somme toute assez simple à faire, malgré une zone public impossible à créer correctement au vu de l’étroitesse de l’endroit, et devant garder de la marge suite à une enfilade rapide précédant la zone. Nous avons aussi reçu une liste de 20 commissaires s’étant inscrits ces derniers jours, et répartis sur les ES, pour de mon côté, obtenir l’ajout de 2 DC français ayant répondu au SOS du blog. Au retour, petit arrêt sur la sortie du shakdown où la radio mentionne des petits soucis de public, j'ai donc fait un détour par le départ pour voir si le Chef d'ES avait besoin d'un coup de main, qui ne s'est pas avéré nécessaire, mais j'ai remplacé le starter quelques instants. 

Vendredi, tour de piste à 6h45 pour contrôler que rien n’a bougé, il fait -1,5°C au point haut du parcours, alors que les panneaux sont givrés depuis bien plus bas. Le rendez-vous commissaire est à 7h30, avec un effectif de 18 personnes, dont une s’est excusée la veille. La couverture est donc de 2 personnes par table et SARA, plus 3 personnes pour couvrir seulement 2 des 11 sécu. Le chauffeur du bus lui sera conservé au départ pour la cale, et va être d’une excellente collaboration. En 9 ans de responsable d’ES, je n’ai pas souvenir d’avoir eu autant de vide, mais le minimum est bel et bien assuré. A cela s’ajoute une 20aines de PCi, dont 2 ont été déplacés sur des postes vides par la DC. En plus d’un canal radio séparé, ils tiendront cette année un mouchard de passage. C’est d’ailleurs l’un d’eux qui a annoncé un abandon dans le premier du matin.
La journée va plutôt bien se passer, si ce n’est une mise en place un peu longuette, l’ambulance arrivant à contre sens, alors que partent des voitures VIP dont on n’était pas au courant… ainsi que des tentes sans toiles, dont la responsable a magnifiquement corrigé l’erreur en moins de deux. A côté de cela, 3 interruptions prévues pour les bus scolaires, le soleil durant la pause de midi, et un second abandon du dernier concurrent constaté par la Medical Car en toute fin de journée. Mais également un problème public dont je n’ai pas eu complètement connaissance, et dont la DC, a semblerait-il dû faire intervenir un motard pour mettre de l’ordre ; une situation que l’on n’aime pas apprendre après coup, tout comme certaines photos ou vidéo sur le net… mais au moins, cela n’a pas entraîné d’incident. Après un tour de piste de contrôle, rien n’a été oublié, et aucun dégât n’est constaté, mais à voir les traces, il y en a un qui s’est fait une belle frayeur au point sommet du parcours…

Samedi en tant qu’adjoint sur Champex, rendez-vous à 6h15 pour la finition, car il manquait une 30aine de panneaux d’interdiction ; dommage que les changements voulus depuis 2-3 ans ne soient toujours pas complètement opérationnels. Retour à 7h45 alors que la distribution du matériel est déjà en cours. Pour ma part, j’ai été placé à Champex-Lac, à la jonction entre le rectiligne traversant la station, et le début de la berge du lac, avec un collègue ainsi que le dispositif de sécurité intermédiaire, y.c. l’équipe des plongeurs. Avec un petit -3°C au matin, et un soleil jusqu’à 15h45, le décor était magnifique. S’il a eu moins de monde à gérer que je ne pensais, c’est tout de même un endroit difficile à tenir.

Au final, j’ai passé un excellent RIV, et cela faisait longtemps. La chance peut-être d’avoir eu une ES le 1er jour et ainsi, avec des problèmes limités, et un second jour où je n’étais pas la tête, mais juste les bras. Un soulagement au terme d’une épreuve à changements, et d’une 13e saison qui aura été un peu spéciale, mais dont mon entourage des courses est, toujours, un plus pour la motivation, même si certains m’ont manqué durant ces journées.

Pour 2017, l’organisateur a annoncé une inversion des étapes du vendredi et du samedi, avec de possible changement de parcours… et peut-être un nouveau dirigeant. De quoi encore une fois chambouler nos habitudes pour les préparatifs.
Bon rétablissement à notre Directeur de Course, qui suite à son malaise, a subi une grosse intervention, et a besoin d’un maximum de repos.

www.riv.ch
www.terseries.com
www.inforallye.ch

***   ***   ***

Dates provisoires 2017 : > cliquez ICI <

Les cours "piste" et "spécialisation rallye" devraient avoir lieu respectivement les 11 février et 11 mars 2017. Il s’agit de dates provisoires.
Pour ce qui est de la "spécialisation rallye", une modification devrait intervenir, je vous en ferai part prochainement.

Les commentaires sont fermés.