Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23.05.2017

Slalom de Bière 2017

Le Slalom de Bière avait une priorité pour moi cette année, celle de retirer la partie public en bout de place au niveau des colonnes à essence ; une demande d’il y a deux ans restée vaine, mais qui coûte que coûte, et au vu des événements de l’an passé, trouverait son épilogue avant même le passage du drapeau rouge. Un week-end marquant mon 400e jour officiel ASS-FIA (y.c. reco et montage rallye), représentant un 85% dédié à la licence.

Affiche Bière 2017.jpgSamedi, le brouillard est au porte de la place d’arme, la température est de 2°C, avec des pluies annoncées en matinée ; rien d’encourageant, si ce n’est qu’il fera beau dimanche. Après ma frayeur et une voiture en panne non vue, le vase avait largement débordé l’an passé, raison pour laquelle, d’accord ou pas, la zone devait être modifiée impérativement, afin de retrouver un poste commissaire fonctionnel, soit avec de la visibilité. Et la chose a été plus facile à faire que je ne le pensais. Au lieu d’avoir les vaubans revenant en oblique vers l’extrémité de la glissière séparant la piste de l’accès au parc, je les ai mis en ligne droite en direction de l’angle du grillage du bassin de décantation placé pile où il faut, avec une ouverture au milieu, agrémentés des affiches personnelles « stop public » que je mettais déjà depuis quelques années sur la zone, et d’une rubalise sur les vaubans pour bien marquer le changement. Du coup, un sérieux plus sécurité pour nous, pour les pilotes et pour le public ; une visibilité retrouvée, un accès au parc et une sortie des véhicules de dépannage plus aisé, et plus personne à proximité de la glissière mobile). Restait à délimiter le bord de l’accès vis-à-vis de la piste, qui a été effectué par le reste des vaubans ainsi que des cônes. Et je peux vous dire que je suis extrêmement satisfait de la modification, car nous avons ainsi retrouvé un max de sérénité sur le poste, qui ne demande même plus de sécuritas, et dont seuls 3 à 4 personnes ont été priés de faire le tour par le terre-plein. L’organisateur a compris et apprécié l’initiative, qu’il ne m’a pas garantie pour l’an prochain, mais qui est très vite mise en place. A noter que la glissière de séparation a été déplacée d’un bon 60 cm côté piste cette année, afin d’élargir le couloir d’accès au parc, une bonne chose en soi, mais qui peut-être, ne permet plus de voir aussi bien les cônes de droite, dont bon nombre de pilotes ont failli, ou ont manqué la 2e porte le samedi. Autre modification, la 1ère porte du poste suivant, pile en face de la cantine principale, a été ramenée d’une longueur vers l’intérieur, obligeant ainsi les pilotes à prendre une courbe plus directe en sortie de chicane. Mise à part la pluie retardée, et revenue légèrement en fin de journée, pas grand-chose à signaler, si ce n’est un concurrent revenant à contre sens devant les colonnes à essence, malgré que j’avais rajouté 3 cônes couchés au sol, justement par manque de botte de paille, dont la fonte est toujours d’actualité, car plus du tout présentes contre les candélabres ou autres signalisations. L’organisateur a également réduit considérablement le nombre de pneus aux chicanes, car certains pilotes se plaignaient d’avoir des dégâts aux véhicules en cas de choc. Conséquence directe ou pas, nombre de portes ont été manquées. A quand un marquage au sol comme sur les marathons ?......

Dimanche, il fait 6°C, mais la bise plus forte, le pavillon ne sera donc pas de sortie cette année, car impossible à fixer au sol. Très vite, première frayeur… la voiture 203 arrive à vitesse réduite, et s’immobilise quasiment devant la 1ère porte, alors qu’arrive à haute vitesse le suivant… elle continue, et se perd littéralement sur la place, revenant à l’envers… Mise en sécurité, il s’agit d’une dame effectuant sa première course. Après l’aide sur une sortie de route au poste précédent (ben oui, quand il pleut et que ça tient bien, la transition bitume/béton en courbe… ben ça tient moins bien), la pause de midi sera retardée d’une heure, suite à plusieurs dépannages. L’après-midi, le chaud se fera bien sentir, malgré la présence d’un arrière courant frais ; l’habillement n’est donc pas aisé. A noter le ramassage d’un pot d’échappement, sans les gants de soudeur que j’avais pour une (mauvaise) fois, laisser dans la voiture. Du coup, il a été retiré avec un double gant de désincarcération usagé, dont celui en contact direct avec le métal à évidemment fortement souffert… Je le conserverai pour le montrer au cours commissaire ; un bon exemple pour les encourager à s’équiper correctement, et surtout, à s’équiper tout court, et ne pas intervenir à mains nues…

Fin d’un chouette week-end, avec surtout le soulagement d’un poste sécurisé, même si les 100m précédents, une zone public sous les arbres en sortie de virage à proximité de la piste, ne me plaisent pas trop…

www.slalom-de-biere.ch

***   ***   ***

Prochaines participations :

Rallye du Chablais – 02-03 juin
Slalom de Romont – 10-11 juin
Slalom de Chamblon – 24-25 juin

Écrire un commentaire