Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13.08.2017

GP Caisses à savon Champéry 2017

Le Grand Prix de Caisses à Savon de Champéry, organisé par l’office du tourisme, représentait pour moi une toute nouvelle discipline, la 17e, nommée aussi Speeddown. Etant sur un cumul l’an passé, j’ai pu ainsi la découvrir cette année.

Logo Champéry jaune.jpgSi ce jour de course est le 1er ensoleillé d’une semaine maussade, l’air est un peu frais ; nous sommes à plus de 1000m, et la veille il a neigé à 2000, je me suis donc équipé avec une petite couche supplémentaire. Le poste est un virage serré, précédé d’une partie bosselée avec une petite chicane de ralentissement, et suivi d’un long bout droit. Sur le haut, le passage des piétons est difficile, car démuni de trottoir, mais sur le bas aucun soucis. En arrivant au poste, nous avons participé au montage complet de la piste, car cela n’avait pas encore pu être fait. Les bottes de pailles et les séparateurs de voies en plastiques ont été entassés sur les trottoirs, mais sans être disposés. L’organisateur transportant encore du matériel, nous avons donc commencé le montage, sans pour autant savoir vraiment comment… Bien sûr qu’avec notre expérience, le travail a été effectué avec réflexion, mais même avec de gros tas de bottes, il n’y en avait pas assez pour tout protéger, notamment toutes les barrières à tubes au-delà du trottoir ; il a donc fallu établir les priorités. Nous avons également confectionné une échappatoire sur le poste. L’ensemble n’est pas trop mal, mais les dangers n’étant pas 100% protégés, cela laisse tout de même une certaine appréhension, même si l’organisateur n’a pas fait de remarque lors du contrôle. De là, nous avons enlevé deux couches, car il faisait soudainement chaud. A noter qu’en visionnant des photos des deux années précédentes une fois rentré, cela ne correspondait pas trop. La pause de midi quant-à-elle, s’est faite sur la piste entre 2 manches, avec livraison de pizza.

Niveau participation, elle n’est pas très élevée, avec moins de 20 engins, effectuant 1 manche de reconnaissance, puis 2 manches chronométrées. Si le concept est assez sympa à vivre, le timing a lui aussi eu un peu de peine à suivre, avec des coupures qui ont cassé le rythme, incitant surtout le public et les touristes à bouger, y.c. dans les ruelles sans séparation. Les gens, aussi bien en déplacement qu’à notre poste, n’étaient pas du tout conscients des risques d’une sortie de route, même des véhicules les plus lents. Pour ce qui est des incidents chez nous, 4 à 5 têtes à queues, dont 2 ayant percuté avec le nez, les bottes que nous avions mises à l’intérieur du virage contre le trottoir. Un autre véhicule prenant la courbe trop large, est passé en mode bobsleigh contre les séparateurs plastiques, faisant étonnamment se lever une personne en mode j’ai rien à craindre sur mon escalier en sortie de virage. Cela a même fait reculer des gens qui étaient déjà en sécurité.

Petite journée sympathique sous une météo chanceuse, clairement à refaire, en espérant un mieux au niveau de la "cadence man !", et de la préparation, puisqu'ils disent eux-mêmes que la sécurité est une priorité. Par contre, il se pourrait aussi que le mois d’août 2018 soit passablement chargé, alors on espère que…

A Jacques (Au Colonel)

www.champery.ch/gpchampery

***

Prochaines participations :

Alpine Challenge by RdCH – 18 août
CCôte St-Ursanne - Les Rangiers – 19-20 août
Downhill Verbier – 25 août
Rétro Ollon - Villars – 26-27 août

Écrire un commentaire