Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25.08.2017

Course de Côte St-Ursanne - Les Rangiers 2017

Cette édition des Rangiers s’annonçait un peu particulière, car correspondant à 2 dates anniversaires : la disparition subite d’une amie commissaire l’an passé, ainsi que les événements d’il y a 10 ans ; ma plus grosse intervention médicalisée, toujours bien présents dans mon esprit, et dans ma façon d’agir. Et comme si on voulait que je n’y pense pas trop, les choses ont pris une nouvelle tournure, sans que je m’y attende.

Logo Rangiers.jpgLors du Critérium Jurassien de ce printemps, j’ai reçu une information, qui s’est confirmée comme une demande de la Direction de Course ; passer comme Chef du secteur 6 de la Combe, le responsable actuel rejoignant justement la DC. Si quitter un endroit tranquille, spectaculaire, et au frais, bien que parfois un peu trop, pour un autre face au public, bien qu’éloigné, et disons-le clairement, visuellement moins intéressant mais plus étendu, la proposition ne m’a pas fait réfléchir longtemps, car la confiance étant significative je l’ai acceptée, en avertissant d’entrée de jeu ma collègue de poste, qui appréciait tout autant que moi le poste 28 pour les mêmes raisons, avec qui je fais équipe depuis 2006. Pour cette 13e participation, nous sortons donc de la forêt, toute fraîchement re-bitumée, pour reprendre le poste 31, le dernier des 4 postes DC du parcours, à l’occasion de ma 50e Course de Côte du Championnat Suisse.

Vendredi, après ma participation à l’Alpine Challenge sous un soleil de plomb, la sortie d’autoroute à St-Ursanne change du tout au tout ; il fait sombre, et c’est le déluge. Je monte sur la parcours, afin de voir le secteur, et surtout mon nouveau poste. A la sortie de la forêt, c’est l’étonnement, car la zone du camping est très en avant, et jusqu’au fond vers la glissière. Au 31, je profite juste d’une mini accalmie pour poser les barrières vauban afin de bloquer le chemin où seront les véhicules de 3 postes et ceux d’intervention, soit l’ambulance et l’adjoint de DC, plus les ponts et chaussées sur le chemin d’en face.

Affiche Rangiers 2017.jpgSamedi, les effectifs commissaires sont bons, mon secteur, allant du 25 au 31, soit le dernier secteur de forêt jusqu’à la fin du plat de la Combe, sera ainsi bien couvert, avec 16 personnes pour 7 postes, dont 3x 2 personnes seront à leur poste habituel. Dans les nouveautés, un lunch par jour nous est offert, et surtout, le parcours compte dès à présent 8 feux, sous forme de pavé à Leds ; une bonne aide au travail et parfaite au niveau du visuel, mais dont certains pilotes ont tendance à attendre de voir un drapeau pour vraiment ralentir, prudence donc. Au rendez-vous, on me remet un cartable, contenant la liste des commissaires à répartir, un dossier sécurité, les drapeaux, et les radios. La journée s’annonce belle, avec une possible averse, dont l’heure varie selon les supports météo. Dès son arrivée en poste, j’ai discuté avec l’adjoint DC concernant l’utilisation du drapeau rouge, que nous utilisons bien évidemment en cas de sortie du dispositif d’urgence, mais aussi, selon les cas, pour bloquer les concurrents avant l’épingle du Petit Susten, étant donné que nous avons de la place et du visuel pour faire tourner les voitures en cas de re-départ, mais cela bien évidemment que le dimanche. Chez nous, un pilote s’arrêtera suite à une crevaison lente, qui lui a valu une petite frayeur au moment de freiner pour se mettre en sécurité. Le reste a été une pré-signalisation pour sécuriser l’épingle. La pluie quant-à-elle, est belle et bien apparue, mais n’a pas fait long. Le timing a par contre été retardé suite à divers pannes et sorties. Le soir, récupération des radios afin que le fournisseur puisse les remettre en charge, souper, et dodo.

Dimanche, passage au rendez-vous pour reprendre les radios, et les distribuer directement sur les postes. Et la journée va plutôt être mouvementée… Les ponts et chaussées vont devoir intervenir 3 fois pour remettre en état les glissières. De notre côté, l’arrêt d’une formule pour un problème moteur, et la pose de 3 drapeaux rouges. La 1ère manche a duré jusqu’à 14h, la seconde a été longue aussi, avant de bien se terminer. Une journée qui a pris fin à 20h10, suivi du retour du matériel des commissaires du secteur, que j’ai ramené au responsable, avant de reprendre la route à 21h15, moment où les 1ers concurrents rejoignaient leur assistance, de nuit… Si un commissaire français était un peu fâché de cette fin tardive, car pas mal de route à faire, les autres sont revenus avec le sourire, et l’envie de revenir. Reste encore à comprendre pourquoi sur certaines vidéos internet, on voit des commissaires assis à des endroits où cela roule à plus de 200km/h…

Un grand merci à la DC pour leur confiance, sur un poste qui change, mais que j’ai bien apprécié au vu des nouvelles missions qui s'y rapportent.

www.rangiers.ch
www.cem-ehc.eu

***

Prochaines participations :

Downhill - Verbier – à suivre…
Rétro Inter. Ollon - Villars – 26-27 août
CCôte Châtel-St-Denis - Les Paccots – 16-17 septembre

Écrire un commentaire