Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20.05.2018

Slalom de Bière 2018

Le Slalom de Bière s’annonçait moyen depuis quelques mois déjà. En effet, initialement prévu le 3e week-end de mai, il a été avancé au précédent, en plein dans… les Saints de Glace, avec encore bien en mémoire ceux de l’an passé à Bure…

Affiche Biere 2018.jpgSamedi matin, je retrouve l’entrée de la place principale, avec la gestion de la barrière donnant sur les parcs. Je suis accompagné d’un collègue très apprécié, avec qui j’ai rarement fonctionné. D’entrée de jeu, j’ai dû déplacer les barrières de la zone public comme modifiées par mes soins l’an passé, l’équipe du montage ne se souvenant plus comment j’avais procédé, tout en rajoutant une série de mini cônes personnels pour séparer la piste de l’accès au parc, car il a de moins en moins d’élément disponible pour s’éviter de mauvaises surprises. Pas de cône de réserve à portée de main, et le réchauffement climatique continu, car des maigres 20 bottes de paille de l’an passé, il n’en reste plus que 12 (!) pour toute la place, autant dire qu’il faudra être attentif aux contre-sens de plus en plus fréquents. Côté ciel, la journée s’annonce belle, la fin… mitigée. Côté intervention, deux pannes, l’une en manche sous conduite sur la place, et l’autre dans la ligne droite avant le poste, que nous avons pu mettre en sécurité sans moyen particulier. Après une démonstration de drift insérée durant une intervention sur le bas de la piste, je me suis déplacé pour voir ce que donnait les traces vis-à-vis du visu pour les pilotes, lorsqu’ils devront aller chercher les portes après ma chicane ; avec en plus des cônes également noircis, autant dire que ce n’est pas terrible… et cela c’est remarqué avec quelques pilotes hésitants. De là, pas grand-chose, mise-à-part un concurrent qui est revenu à contre-sens : pas étonnant, si ce n’est qu’il n’y en a eu qu’un de la journée… Au passage du drapeau vert de midi, il a quand même fallu arrêter la DC pour faire constater une erreur de montage des glissières provisoires, chose qui n’est malheureusement, et étonnamment pas une première. Un élément qui m’avait déjà titillé durant la matinée, et que je ne voulais pas laisser pour les manches courses : en pleine trajectoire de la première courbe, la jointure entre le Seroc béton et métal, est telle qu’en cas de sortie, la barrière pourrait faire tremplin, et la voiture s’envoler dans le public... Le camion a ainsi été appelé pour effectuer la modification au mieux, alors qu’ils étaient déjà à la cantine. Ailleurs, on a traité des traces d’huile et couru après les vaches, la journée prenant ainsi du retard, en se finissant avec l’approche de gros nuages gris, qui déverseront leurs flots quelques minutes seulement après l’apéro de fin de travail.

Dimanche, la pluie va faire son apparition de suite après un briefing raccourci, afin que chacun puisse préparer son couvert avant d’être mouillé. Pour ma part, tout en gardant l’esprit positif, car la journée va être longue, j’ai décidé de ne pas sortir la tonnelle, car un léger vent souffle également, et n’ayant pas la possibilité de la fixer car sur le béton, je me suis donc équipé en conséquence, avant qu’un couvert plus résistant et non utilisé me soit sympathiquement amené, ainsi qu’au poste suivant. Je vais par contre passer la journée seule, car mon collègue a dû s’occuper de son épouse suite à petit accident domestique. L’avantage malgré tout du lieu, c’est qu’il a toujours quelqu’un qui vient faire coucou par le parc, même quand il pleut. Avec la pluie, il fait sombre, j’ai donc essayé de mettre les cônes les plus propres à l’intérieur, mais la pluie est intense, et une 10aine de concurrents ne vont pas passer la chicane, dont j’avais laissé exprès un espace entre la porte et la botte afin de limiter la casse matériel, alors que certains d’entre eux, ont freiné au même endroit que si c’était sec… à quoi bon ? alors que l’adhérence est à la limite de chez limite. Sans compter ceux qui effectuent déjà des tests en manche sous conduite, avec des manœuvres pouvant être dangereuses, aussi bien pour le personnel de piste que pour les pilotes qui suivent. Ne serait-il pas venu le temps de ne plus chronométrer la 1ère manche essai, afin que certains pilotes se remémorent ce que veulent dire les termes "reconnaissance" et "essai" ? Car de plus, avec beaucoup de buée sur les vitres, il a eu durant la matinée plusieurs pilotes qui ont failli, ou se sont retrouvés à contre-sens… un élément assez rare le dimanche : bravo pour les reco, et merci les bottes de paille fantôme… L’après-midi, le ciel et la piste vont s’asséchés, et les sorties se multiplier, ce qui va entrainer l’annulation de la seconde manche course. Annulée également, la démo de drift, qui a connu un petit couac le samedi, heureusement sans trop de gravité, et qui espérons-le, ne laissera pas de séquelles psychologiques, mais une remise en question, car on constate un manque de marge et de préparation, voir une routine néfaste, dont certaines choses ont été corrigées dimanche matin… un peu tard. Pour ma part, c’était la 1ère fois je voyais une telle chose en vrai… et m’attendais à bien pire. Dans la semaine, l’ASS a d’ailleurs annoncé la création d’une commission "Drift", car les événements liés à cette discipline se multiplient en Suisse, comme une manche européenne l’an passé à Lignières. A noter également qu’il a fallu faire intervenir la sécurité, pour un privé qui faisait voler un drone pile poil au-dessus de la piste en suivant les voitures… tout en étant assis la tête en bas, dans une zone que j’ai déjà signalée comme non adéquate…

Très bon week-end malgré tout, et bonne remise dans le bain (c’est le cas de le dire…), en espérant que les propositions faites et appréciées en… 2015 (!), ainsi que les autres constats, soient rapidement revus et corrigés, afin d’éviter des accidents graves.

www.slalom-de-biere.ch

***

Prochaines participations :

Rallye du Chablais – 01-02 juin
Slalom de Romont – 16-17 juin
Slalom de Chamblon – 23-24 juin

Écrire un commentaire