Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08.08.2022

Tour des Stations 2022

Pour ma 3e participation à la Cyclosportive du Tour des Stations, l’Everest des Cyclistes avec 242km pour 8848mD+, les informations ne sont arrivées que 2 jours avant par téléphone, et confirmées une nouvelle fois la veille. La mission sera cette fois unique, et moins tôt que prévu. Un contrat de confiance directement avec le grand chef sécurité, que je côtoie depuis quelques années sur 2 à 3 épreuves, pour fonctionner sur des lieux particuliers.

TourStation logo.jpgSans plan, je rejoints mon poste selon les indications reçues, en prenant 1h d’avance soit à 8h sur place. Il sera sur le parcours moyen (133km) et grand (242km), à Thyon, au-dessus d’Hérémence. Il s’agit d’un secteur où les concurrents emprunteront la même route aussi bien à la montée qu’à la descente. Placé au sommet de ce tronçon, il faudra à 3, gérer le croisement des coureurs qui montent en partant sur la gauche, et de ceux qui redescendent. La route restant ouverte, j’effectuerai également un filtrage de la circulation, car la zone du sommet est déjà occupée par le ravitaillement officiel.

Comme promis, un (super) sac lunch m’a été transmis par la 1ère voiture de contrôle, et dès la 1ère voiture de sécurité, j’ai installé la signalisation laissée par l’organisateur, en la complétant avec la mienne, tout en refixant les flèches directionnelles afin qu’elles soient plus visibles. Les deux collègues, en rocade, sont arrivés quasi en même temps que le 1er concurrent. La gestion d’accès n’est pas vraiment ce que j’apprécie, mais cela s’est très bien passé, avec des gens compréhensifs, tout en mixant avec la gestion du croisement. Etant en altitude, la température matinale, avec la fraicheur de la pluie de la veille, a été au combien appréciée, au terme d’une nouvelle semaine caniculaire aussi bien de jour que de nuit, avant que la chaleur ne repointe son nez en milieu d’après-midi, surtout vis-à-vis du bitume. Après avoir eu le temps de voir passer quelques connaissances (ça change de la descente de l’an passé…), la barrière horaire était à 16h15 à Hérémence, et la fin de mission et d’une très belle journée à 18h, avec la redescente du bus balai.

Fin d’une saison cyclo standard, qui aurait pu être un peu plus garnie sans les cumuls.

www.tourdesstations.ch

***   ***   ***

Prochaines participations :

CCôte St-Ursanne - Les Rangiers – 20-21.08
Alpine Challenge – 26-28.08
GP Rétro Curtilles – Prévonloup – 03-04.09
Karting Wohlen – 08.10

03.08.2022

Montreux Trail Festival 2022

Ravi de ma participation au Montreux Trail Festival de l’an passé, possible "grâce" au COVID, j’ai profité de la date libre pour m’y réinscrire, mais cette fois sur 1 seul jour, par contre, étant un samedi, sans restriction d’horaire. L’organisateur m’a une nouvelle fois apporté toute sa confiance, en me réattribuant des postes d’importance. Les solides quant à eux effectueront des courses de 7, 15, 30, 70, ou 110 km, voire une nouveauté de... 390 km, soit depuis Vaduz.

Logo MontreuxTrail.jpgMis à part les missions, je n’ai reçu aucune autre info, j’ai donc pris un peu d’avance pour passer au centre des bénévoles où les derniers postes de ravitaillement chargent leur matériel. Après 40 minutes (!) d’attente, il s’emblerait qu’il n’y ait rien pour moi, et surtout personne trop intéressé à mon cas... Alors qu’une personne arrivant, stipule qu’aucun bénévole ne doit partir sans avoir reçu un sandwich, et donc part en chercher, l’heure de ma 1ère mission approche à grand pas, je suis donc parti après avoir tout de même dégoter un maillot du staff, mais sans rien d’autre. Bizarre…
 
La 1ère des 3 missions débute à 9h peu après Chamby en direction des Avants, un poste déjà couvert l’an passé, soit une traversée de route, petit replat pour les coureurs montant la forêt d’un dénivelé déjà sympathique. Avec l’expérience du lieu, j’ai délimité une zone tampon sur la petite place en bord de route, afin que les coureurs traversent à la queue leu leu et non en grappe, la route étant ainsi moins occupée, et les automobilistes attendant moins longtemps. Mais comme la route était fermée à l’entrée des Avants suite à une course de planches à roulettes, et ainsi déviée au niveau de Chamby, la circulation était moindre. Quelques dizaines de secondes avant le 1er coureur, arrivent 2 bénévoles en voiture, et avec le 1er coureur, mon responsable, surpris, mais soulagé de me voir. En fait, il n’a pas vu passé ma confirmation après l’envoi des missions, auquel j’ai bel et bien répondu, et donc pensait que je n’étais pas là… Du coup, tout le monde est reparti, et j’ai continué en solo. Fin de mission à 10h30, en ramenant à la Place du Marché à Montreux, une concurrente blessée, qui s’avérait être en fait, une membre de l’équipe suédoise de ski de fond.

Après un rapide passage dans un petit magasin, je vais directement vers ma 2e mission qui débute à 12h, mais je dois prévoir la place de parc, donc je prends de l’avance et mange une fois là-bas. Je suis cette fois sur les hauts de la ville de Montreux, au départ de la route qui mène à Glion, afin de sécuriser le secteur, tout en guidant les coureurs dans une ruelle piétonnière, et ce jusqu’à 17h. Malgré la présence d’un angle de bâtiment qui m’offre de l’ombre en continu, il fait chaud, et le goudron neuf n’arrange rien. Alors que les Gorges de Chaudron sont toujours fermées, depuis l’éboulement qui avait provoqué des changements de parcours l’an passé, les organisateurs ont décidé de les faire descendre par le Sentier du Télégraphe, soit 1055 marches irrégulières et grasses, un véritable casse pattes que les coureurs n’ont pas super apprécié, avant une dernière montée sur 80m chez moi. Alors que mes collègues du poste précédant ont fini à 15h au lieu de 14h, suite au passage encore régulier des coureurs, j’ai fait de même en finissant à 17h45, avant un déplacement de seulement 5 minutes pour la suite.

Après avoir reconnu les lieux, mangé, fait une sieste de 45 minutes, et installé ma signalisation, la 3e mission débute à 20h à l’entrée du village de Glion, au carrefours inférieur pour Les Avants, afin de sécuriser une traversée de route en nocturne, qui devrait être, là aussi, un peu plus calme que l’an passé devant le Château de Chillon, qui était donc le parcours de substitution de dernière minute suite à l’éboulement aux Gorges. Depuis le haut, une forte pente, depuis le bas, idem mais avec un gros virage masqué, où malgré cela, ça roule comme sur une ligne droite, et bien évidemment, le carrefour, que les utilisateurs coupent n’importe comment. Priorité donc à la protection des personnes, avec pré-signalisation, cônes de sensibilisation sur la ligne médiane, et blocage d’une partie du carrefour, vu que les coureurs le couperont, et que l’on peut emprunter le second 150m plus haut ; le tout avec du matériel adapté à la nuit. Tout s’est très bien passé, mis à part des parents suiveurs qui sont restés, heureusement pas longtemps, car perturbateurs et au milieu de la route… A noter que de nombreux coureurs ne sont pas arrivés par les bons accès, aussi bien sur la mission 2 que sur la 3 ; probablement un problème de signalétique sur les embranchements importants, alors que selon les heures de passage, il n’y a pas forcément de bénévole partout. Sans oublier les comportements lumineux du futur de l’humanité au volant de la voiture à papa ou de location. Sur accord du responsable, passé plusieurs fois, la fin de mission, prévue à 24h, a été avancée, en remisant mon matériel tranquillement dès 23h15, et quittant finalement les lieux au passage des probable derniers à 23h45, alors qu’aucun débalisage n’était prévu à leur suite.

Si le job était conforme à mes attentes, et j’en suis très content, le sentiment vis-à-vis de l’organisation reste un peu étrange, surtout après le bon accueil de l’an passé. Malgré le couac de la confirmation, le responsable a pu constater avec satisfaction et à plusieurs reprises mon implication, mais on a juste oublié qu’au fond, j’étais quand même là.

www.montreux-trail.ch

***   ***   ***

Prochaines participations :

Tour des Stations – 06.08
CCôte St-Ursanne - Les Rangiers – 20-21.08
Alpine Challenge – 26-28.08
GP Rétro Curtilles – Prévonloup – 03-04.09
Karting Wohlen – 08.10

29.07.2022

Course de Côte Ayent - Anzère 2022

La Course de Côte Ayent-Anzère n’était clairement pas soumise à un risque de brouillard cette année. Mis à part un risque d’averse en début de week-end, ce dernier s’annonçait parfait, pour ce qui représente la dernière course sur piste en Valais.

Affiche Anzère 2022.jpgSamedi, gros orage lors du déplacement vers le rendez-vous, alors que sur place, c’est heureusement fini. Après le briefing, prise du matériel, où nous devons comme par le passé, prendre avec nous un très grand nombre d’éléments encombrants dans nos véhicules ; heureusement je suis seul dans le mien, et accompagné en poste. Nous nous déplaçons à l’ancien intermédiaire des Flans, poste que j’occupe depuis presque mes débuts ici. La grosse mission du jour… un mariage, qui viendra en milieu d’après-midi au restaurant d’en face. Si les invités passeront d'un bloc par la piste, le personnel de l’établissement et les préparateurs des festivités arriveront eux dispersés par la forêt, pour traverser la piste chez nous, où nous avons carte blanche pour cette gestion, que nous effectuerons à chaque fin de série ou durant les interruptions. La matinée a été fraiche, et chargée en événements, du coup la pause de midi a été supprimée, l’après-midi reprenant avec encore 15 min de retard. La température sera de 28°C à l’ombre sous la tonnelle, avec des pointes à 30°C.

Dimanche, le ciel est complètement dégagé, la journée sera chaude, avec 31°C toute l’après-midi. Mis à part le remplacement d’une glissière sur le bas du parcours, la course s’est assez bien déroulée. De notre côté, nous avons à nouveau eu plus de travail avec la traversée de la piste, que les interventions, ce résumant à 2 drapeaux de pré-signalisation pour des têtes à queue, et quelques balayages de cailloux. Par contre… certains événements ont bien failli mal tourner, j’ai ainsi relancé un nouvelle fois le Directeur de Course, 10 ans après sa suppression, pour la réintroduction du drapeau rouge à l’intermédiaire, ceci afin d’éviter des suraccidents, aussi bien vis-à-vis des concurrents que des commissaires. A noter un réseau radio parfait, avec un autre fournisseur et du matériel au top, mais sans baudrier, dommage.

Un bon week-end dont la seconde moitié de ma saison vient de commencer, malgré qu'il ne reste que 2 manches de CS auto tout confondu en Romandie, j'ai encore quelques sorties autres à mon programme, avec de plus, la préparation d'une, là aussi, 19e saison d'officiel en hockey sur glace.

www.ayent-anzere.ch

***   ***   ***

Prochaines participations :

Montreux Trail Festival – 30.07
Tour des Stations – 06.08
CCôte St-Ursanne - Les Rangiers – 20-21.08
Alpine Challenge (tourisme) – 26-28.08
GP Rétro Curtilles – Prévonloup – 03-04.09

19.07.2022

Danger d'incendie ! Danger de canicule !

Publication 1 : 16.06.2022
Publication 2 : 14.07.2022, réhausse du degré
Publication 3 : 19.07.2022, hausse du degré (interdictions prononcées !)

Contrairement aux autres Cantons Romands, le Valais n'a connu à ce jour aucune baisse de niveau. Il est en niveau 4 depuis le 23.06, et en niveau 5 depuis le 19.07, et cela toujours en progression négative.


DANGER  D'INCENDIE  ! 

Feu_Interdit.jpgpanneau_attention_pompier.gif
Etat 18.08 - 18h (faible, limité, marqué, fort, très fort)

BE :  3  - Feu interdit en bordure et forêt

FR :  4  - Feu de plein air interdit
GE :  4  - Feu de plein air interdit
JU :  - Interdiction partielle
NE :  4  - Feu interdit en bordure et forêt
VD :  4  - Feu de plein air interdit
VS :  5  - Feu de plein air interdit

> > >  www.danger-incendie-foret.ch  < <

Chaque Commune est libre d'augmenter le degré de risque et/ou de prononcer des interdictions.

Si vous constatez un départ de feu, faites le   118 

Fumeurs, danger ou pas, jeter son mégot est
 un geste stupide (y.c. dans les grilles).
Et si vous deveniez intelligents ?! 
Mars 1999 : Tunnel du Mt-Blanc, 39 morts !
> > >  voir vidéo ici  < < < 


DANGER  DE  CANICULE  !

thermomètre chaud.jpgEn Suisse, la canicule est définie par une température atteignant 33°C durant au moins 3 jours. Si la température nocturne ne redescend pas en dessous de 21°C, il s'agit d'un facteur aggravant, pouvant affecter la santé. Pour s'en préserver :

- ne laisser pas le soleil taper contre les vitrages (valable aussi par la réverbération d'un mur clair) : fermer les volets ou les stores,
- ne laisser pas l'air chaud entrer dans la pièce : fermer les fenêtres (l'effet de courant est trompeur),
- boire et se rafraichir le corps régulièrement, voir changer de vêtement,
- manger léger, froid, et peu salé,
- sortir (sport, promenade) tôt le matin ou tard le soir.

Etat 05.08 - 19h (faible, limité, marqué, fort, très fort

BE :  1  

FR :  1  
GE :  1  

JU :  1  
NE :  1  
VD :  1  
VS :  1  


> > >  www.dangers-naturels.ch/home/dangers-naturels-actuels/can...  < < <

Arrosage2.jpg
Attention !!!

Plusieurs Communes ont émis des avis d'économie d'eau potable et/ou d'irrigation (sensibilisation, limitation ou interdiction), veuillez consulter leur site internet.

18.07.2022

AutoCross de Bure 2022

L’AutoCross de Bure, comme bien d’autres, était de retour après 2 éditions d’absence, mais lorsqu’il s’agit d’une épreuve particulière, cela fait encore plus plaisir d’y revenir. Surtout qu’à la base, il y avait cumul avec la CCôte de Massongex, avant que cette dernière ne soit retirée. Une 9e participation en 15 éditions.

AutoCross-3NC.jpgAu même poste depuis mes débuts, soit au milieu de la montée de la 1ère courbe après la ligne droite du départ (sur le logo en haut à gauche :-) , je suis en compagnie d’un collègue qui m’a déjà accompagné, et qui du coup, connait non seulement les dangers de la discipline, mais surtout du poste, soit les projections de cailloux, ou les voitures venant nous faire coucou sur notre mini butte. Après nous, une épingle serrée avec 1 seul collègue, que j’irai aider en cas de besoin, et dans notre dos, une descente débouchant sur une petite enfilade masquée très rapide, que nous sécurisons aussi au cas où. Sur la piste, des visages connus, comme l'ancien DC du lieu, une pilote/navigatrice rallye, un responsable d'intervention rallye, et... le Champion Suisse de Rallye Junior 2018.

Le samedi matin, c’est en principe calme, car il s’agit des qualifications avec seulement de 3 à 4 véhicules dans le même tour. Et pourtant… une voiture va percuter assez violemment le talus et partir en vrille pour s’immobiliser sur le toit. La porte d’accès contre le talus, dans un endroit courbe, rapide et sale, j’ai préféré interrompre la séance afin de pouvoir faire sortir le pilote calmement.
L’après-midi, la 1ère manche course va très vite être animée avec une junior qui s’est mise sur le toit à l’épingle du dessus, et qu’il a fallu aller rassurer avant qu’elle ne se détache. A partir de là, j’ai opté pour le port du masque, passant ainsi en mode poussière… bien plus pratique pour respirer tout en restant concentré sur la piste. Et ce fut bien efficace, surtout en voyant l’état de la casquette, aussi bien dessus que dessous la visière, et cela tombe bien, puisque j’ai l’habitude de les finir ici même, et du coup avec les annulations, j’en avais en rabe. Pour les autres événements du jour, du plus classique, avec des remises sur les roues, ou plus simplement en piste, chez nous ou à l’épingle.

Affiche AutoCross 2022.jpgDimanche, 2e manche course et finale, le temps est frais et couvert, il faudra attendre 9h30 pour avoir enfin du soleil, en conservant un vent agréable. Après là aussi quelques dépannages mineurs, un buggy est sorti tout droit à haute vitesse dans le virage du poste précédent. Percutant la butte de protection, j’ai vu sa tête partir fortement en avant… Descendant sans le quitter des yeux dans le but de l’aider à sortir sans être très rassuré, le commissaire du poste me signale qu’il dit être OK, sauf que visuellement ce n’est pas le cas. Aucun mouvement de tête n’a encore été fait, aucun geste des bras, et arrivant en face, ses yeux sont grimaçants et mi-clos, portant même une mains à son épaule. De suite je stoppe la course et demande le médical. Me portant à ses côtés, je soulève le grillage de porte, la fille me répondant qu’elle parle aussi français, lui disant alors de ne pas bouger, qu’il y a un drapeau rouge, qu’on a le temps, et qu’on attend le médecin par précaution. Comme souvent chez les filles, ses jambes tremblent, j’ai donc enlevé le volant qu’elle venait de retirer, afin qu’elle puisse se détendre. Le service médical arrivé, je les ai informés de ce que j’ai vu, tout en me retirant pour leur laisser la place, puisqu’il n’est dès lors pas de notre ressort de faire sortir et/ou décasquer un concurrent. Aux dernières nouvelles pas de bobo, mais probablement une nuque à surveiller. Sous une bonne chaleur, mais avec pour nous un peu d’ombre naturelle, la piste a régulièrement été arrosée afin d’éviter trop de poussière, tout en garantissant une équité de roulage. La journée aura été bien animée, y.c. chez nous, avec de nombreuses interventions de toutes sortes, dont une avec un départ de feu, ainsi que le ramassage d’un pot d’échappement (avec les gants adéquats) et d’un parechoc, heureusement récupérées avant qu’ils ne se fassent abimer par les suivants.

Comme à son habitude, avec un bon accueil, un week-end physique, mais bon pour la tête.

> Page FB du l'AutoCross <
www.3-nationen-cup.com

***   ***   ***

Prochaines participations :

CCôte Ayent - Anzère – 23-24.07
Montreux Trail Festival – 30.07
Tour des Stations – 06.08
CCôte St-Ursanne - Les Rangiers – 20-21.08
Alpine Challenge – 26-28.08