Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12.12.2018

inforallye.ch rend le carnet...

Lancé il y a 7 ans, l'administrateur du site inforallye.ch, qui avait lui-même repris les activités du site swissrally.ch, a pris la décision d'arrêter ses activités pour raison professionnelle.
Les infos sur la discipline, et d'autres, seront à suivre sur le site partenaire sport-auto.ch .


swissrally_love.jpg



InfoRallye-ch_2.png
Communiqué officiel :  > cliquez ici <



Sport-auto.ch.png

08.11.2018

Calendrier 2019

Dates ASS romandes 2019 officielles :

23.02 - Cours commissaires - Piste (sécurité toutes disciplines) (décalé d'une semaine)
09.03 - Cours commissaires - Rallye (gestion spécifique des tables/carnets)

Pour savoir quel(s) cours vous devez (re)faire, voir le principe de formation dans la colonne de droite sous "documents course". Les inscriptions devraient suivre prochainement.


12-13.04 - Critérium Jurassien
18-19.05 - Slalom de Bière (décalé d'une semaine) 

25-26.05 - Slalom de Bure
31-01.06 - Rallye du Chablais (FIA ERT + FIA E-Rally Regularity Cup)
15-16.06 - Slalom de Romont

22-23.06 - Slalom de Chamblon
06-07.07 - CCôte Massongex
27-28.07 - CCôte Ayent - Anzère (décalée d'une semaine) 
17-18.08 - CCôte St-Ursanne - Les Rangiers (FIA EHC)
14-15.09 - CCôte Châtel-St-Denis - Les Paccots 
21-22.09 - Slalom de Drognens 
16-19.10 - Rallye Inter. du Valais (FIA ERT Final * + TER + TER Historic(retour à 3 jours ?)

* Le Valais ne sera pas cette année dans l' ERT Alpine Rally Trophy, mais sera LA Finale de l'ERT, soit de tous les trophées.

Nouveautés
(par rapport à 2018)

Et pourquoi pas vous ?

JF logo2018a.jpg
Le blog c'est :

- Une colonne de droite pleine d'informations utiles :

   > le principe de formation
   > le travail sur piste et en rallye
   > un mémo de base pour la piste et le rallye
   > les inscriptions regroupées de toutes les courses romandes

- Des infos sur les règlements, la sécurité et le calendrier


- Des comptes rendus pour comprendre nos activités


Le tout relayé sur la page Facebook : https://www.facebook.com/JFcommissaire

05.11.2018

Rallye International du Valais - ERT-TER - 2018

Après un nouvel organisateur l’an passé, le Rallye International du Valais devait compter non seulement sur un nouveau Directeur de Course, mais également sur des nouveaux responsables de dicastère. De gros changements, mais qui ne devaient pas influencer notre travail, au contraire, tout ce petit monde comptait sur nous pour justement s’y mettre dans les meilleurs conditions.

Plaque RIV 2018.jpgAprès la dernière édition, mes fonctions restaient une fois de plus en suspens, car des attentes de modification de parcours ne garantissaient à nouveau pas l’ES du Val des Dix. Au final, elle a été conservée, malgré la remise au programme de l’ES de Veysonnaz, totalisant ainsi 5 ES le vendredi, chose qui nous avait posé pas mal de soucis au niveau effectifs il y a 2 ans, mais également 5 ES le samedi. Et les problèmes ont commencé avant même la 1ère séance, puisqu’il a fallu trouver des responsables d’ES. C’est ainsi que tout en conservant ma 1ère adjointe, je serai moi-même son 2e adjoint le samedi sur la nouvelle ES de Chamoson, que nous avons reconnue en équipe ; une entraide, croisée ou pas, dont j’ai l’habitude depuis plusieurs années.

Bien que dans la continuité des 2 précédentes éditions, l’ES devait être un copier-coller, mais au lieu d’une année de répit, on a ré-ouvert l’atelier de bricolage. L’horaire de l’ES allait bien évidemment être avancé, et de plus d’1h, soit un rendez-vous commissaire programmé à son plus tard possible de 6h30. Un grand merci au patron du bistro des Aiguilles Rouges à Mâche qui nous accueille depuis 3 ans. Le dossier sécurité n’a été reçu qu’après le délai de retour de la liste matériel, avec tout de même une modification de l’arrivée, afin qu’elle soit avant la courbe finale, tout en avançant également le STOP, dont la zone de décélération sera ainsi raccourcie, car trop longue selon la DC ; en même temps… quand tu arrives à 200km/h… je n’y étais pas très favorable, mais le visuel à partir du chevron 2 étant bon, soit la sortie de l’enfilade finale après les cellules, j’ai accepté la modif. J’ai par contre demandé à ce que le dossier soit re-détaillé vis-à-vis de la PCi, car trop de choses ont été épurées entre 2016 et 2017, ces derniers ne pouvant effectuer un montage correct s’ils ne sont pas accompagnés durant le montage. Le retour m’a un peu surpris, car malgré le délai, une refonte complète a été opérée, laissant apparaitre de multiples ajouts moins importants que mes demandes non complètement effectuées, et avec un manque de régularité dans la façon de faire, ainsi que des croisements de postes commissaires / PCi. Des choses qui agacent, mais comme souvent, on fera avec… et on re-re-re-signalera plus tard. Les pré-inscriptions concurrents étant élevées, la DC a prévu de réduire le temps imparti aux véhicules d’organisation, qui passe de -90’ à -75’ entre la fermeture de route et le 1er concurrent, avec de plus, des départs à 1’ au lieu de 2’ pour les premiers modernes. Pour nous, l’important étant que l’heure de fermeture ne change pas.

Côté commissaires, on nous transmet, et pour la 1ère fois comme sur les autres rallyes, une liste dont nous ferons nous-même la répartition. 18 personnes en tout, mais avec des vides inhabituels, soit une seule personne au CH, et personne au STOP si ce n’est le 2e adjoint… soit 14 commissaires sécurité, moins 2 à mettre aux tables (mais qui ?...), reste donc 9 groupes de 1 à 2 personnes, pour couvrir les 4 SARA (postes obligatoires à 2 personnes) ainsi que maximum 5 sécu sur 11 à ma convenance. Reste que c’est gentiment un gros problème, les gens font le cours de spécialisation rallye, soit pour la gestion des carnets, mais ne souhaitent pas faire de table ; alors pourquoi font-ils ce cours ? Un autre point d’interrogation, et non des moindres, était de savoir si ma table de 1m sur 70cm passait dans la nouvelle voiture enfin reçue, un détail indispensable à ma fonction, et bien que pas comme avant, ça passe tout de même limite et sans gêner le reste de la surface du matériel. Un véhicule commandé le 18 décembre, et reçu le 1er octobre… vive les nouvelles normes… L’ancien avait été obtenu il y a un peu plus de 10 ans, soit à mes débuts en tant que responsable d’ES, et ayant vécu une belle quantité de manifestations, dont un WRC, et ainsi arrivé au paillasson des 200'000, l’électronique en délicatesse, le fond usé par le sel et trop coûteux à ré-expertiser, et qui m’avait un peu déçu niveau motorisation vis-à-vis de la reprise sur route de montagne. Aujourd’hui, bien qu’un peu moins pratique au niveau des sièges arrière pour le matériel, c’est un 3 cylindre dynamique qu’il faut apprendre à gérer, et ça change !

Le week-end avant la course, il faut effectuer le montage des reco, sauf que les dates de ces dernières ont été étendues au samedi-dimanche. Le hic, c’est que l’information ne nous a été donnée que tardivement, pas des plus pratique pour ceux qui n’habitent pas tout près, surtout qu’en plus, le matériel pour ces reco ne peut pas être pris comme de coutume le jour de la dernière séance, mais un autre jour de la même semaine. Il faut donc s’organiser un peu à la dèr... Durant ce montage, quelques surprises : les petits panneaux de poste ne sont pas en couleur, du coup, j’ai sprayé en fluo ceux de l’AES et du STOP, vu que ces emplacements ont changé, et comme mon STOP a déjà frisé le code au Chablais cet été… La toute 1ère balise est manquante, il a donc fallu en piquer une moins importante ailleurs pour la remplacer (super dans une voiture neuve…), et idem pour une flèche directionnelle. Un montage sans fin avec de multiples allers-retours. Durant la semaine, préparation des dossiers commissaires, avec malheureusement un plan général illisible pour leur repérage, et des mouchards photocopiés en couleur sur du papier couleur… soit une surface papier glacé que les stylos n’apprécient pas du tout. La répartition commissaire s’est faite au dernier moment, une 1ère en 9 ans et 21 ES en tant de Chef d’ES, en espérant que les personnes prévues en dépannage aux tables acceptent la mission SOS. A part ça, un commissaire est annoncé absent, et ma 2e adjointe incertaine… Vivement la H1 sur la ligne, plein l’os des imprévus et autres détails qui commencent à me gonfler…

Jeudi, montage de l’ES avec la PCi qui s’est partagé comme habituellement en 3 équipes. Le hic, c’est que je suis seul avec eux, face à un dossier modifié et non précis vis-à-vis de leur façon de faire. Malgré la venue d’un aide durant la matinée, la base est bien faite, mais pour un montage de 3h30, j’ai tout de même dû faire quasi 2 heures supplémentaires seul pour des rajouts et remettre quelques endroits aux standards de ce que l'on a appris. Avant cela, j’ai été contraint d’ajouter une protection de corde dans la 1ère courbe de la descente, car une bande de bitume n’a pas été refaite en bordure de route, et le virage allant inévitablement se faire caillasser, avec de plus des arbres en sortie, j’ai préféré y placer 2 balises, 1 bien visible, et l’autre au point de corde, avec double banderolage, tout en faisant une photo pour placer un avis de modif le lendemain au CH. De retour en plaine, passage au DES des Casernes comme l’an passé, pour voir s’il y avait besoin de renfort, mais tout étant sous contrôle, je me suis gentiment retiré dans la zone public pour assister à la séance de qualification. Entre temps et jusque-là, ce sont une 12aine de téléphones qui me sont parvenus de bordiers, mais uniquement pour l’ES de Veysonnaz… 3 ans que les gens ne savent pas lire, ou que les avis sont mal foutus…

Affiche RIV 2018.jpgVendredi, réveil à 4h15 afin d’effectuer un tour de contrôle sur l’ES, que nous faisons à 2, alors que l’équipe est sensée être 3 (…), puis être au rendez-vous commissaires de 6h30 à Mâche. Il manque 1 personne de plus, du coup, je n’ai couvert que 3 postes intermédiaires sur 11, tout en réquisitionnant 2 sympathiques désignés-volontaires pour compléter le CH et le STOP. Pour ce qui est du DES, nous ne serons que 2, je ferai donc pour la 6e fois, aussi bien les carnets, le mouchard, que les annonces des départs à la radio, et ma 1ère adjointe sera starter, enfin délivrée d’un portique de départ aussi gênant que pas pratique. Le gros inconvénient d’être seul à la table, étant que le contrôle d’équipement ne peut être effectué qu’après remplissage du carnet, soit à 30 secondes, pour autant que le pilote soit venu de suite s’aligner sans perdre de temps. De toute la journée, 2 goupilles de capot/coffre, quelques rares portières, 1 harnais mal mis, 1 sangle de casque de navigo qui pendouille ouverte, et 4 (!) de pilote, qui évidemment ont plus de difficultés avec les gants. Pour rappel, tout départ retardé par la faute de l’équipage, entraînera une nouvelle heure de départ avec une pénalité d’une minute. Niveau timing, il est donc préférable, une fois équipé correctement, même si c’est déjà "vert", de prendre 5 secondes pour souffler, et partir avant la fin des 20 secondes initiales. Pour ce qui est des événements de course, 3 abandons mécaniques le matin, dont 1 dont nous n’avions pas de nouvelle durant un bon moment, l'équipage et le STOP étant inatteignables. L’après-midi, rien à signaler si ce n’est des trous dans les départs, et surtout, le soleil sur la zone, chose assez rare. La préparation matinale du DES aura par contre été quelque peu complexe suite à l’arrivée tardive de 2 véhicules du dispositif, qui devaient être mis en marche arrière dans le chemin à cet effet, avant ceux déjà présents… ainsi que des problèmes de chrono à l’AES durant les 1ers officiels, et qui ne nous ont pas été annoncés immédiatement. En fin d’ES, démontage du DES, réception du matériel des commissaires au point de rendez-vous (juste dommage que certains n'y viennent pas en donnant le matériel à quelqu'un d'autre...), et pendant que mon adjointe attendait le responsable de la PCi, j’en ai profité pour faire le tour de l’ES, et suite à un avis, effectuer le nettoyage d’une grosse trace d’huile sur le parcours. Après un autre petit nettoyage vers le barrage lourd du STOP, retour aux Casernes pour manger.

Samedi, réveil à 4h. 2e adjoint sur l’ES de Chamoson, nous effectuons là aussi un tour de piste, sur laquelle un panneau s’est volatilisé… Au rendez-vous commissaires de 6h, il faut également trouver une 2e personne pour le CH et le STOP. Bien que tous les postes soient couverts, une personne est manquante, et nous avons décidé de faire une inversion au vu de leur importance. Après distribution du matériel, je pars sur mon emplacement avec mes 2 collègues du jour, soit le carrefour du cimetière à l’entrée Est de Chamoson. A la fermeture de route, pose des vaubans sur la route avec l’ajout d’une affiche personnelle d’interdiction général de circuler car manquante – pas top sur une route cantonale – , délimitation de la zone public, avec condamnation de l’angle du mur du cimetière – oui monsieur on est gaga mais nous on sait pourquoi – pose des balises directionnelles devant l'îlot, et rajout de deux rubalises pour les pilotes. De là, on a fait traverser des bordiers à pied, et demandé au nombreux public sur le mur de garder les jambes à l’intérieur, et à d’autres de rester en retrait de la route, car ça passe vite et à raz les bordures… Une zone village qui mériterait un peu plus de signalétique, mais apparemment le stock de matériel, qui soit disant a été complété, ne supporte toujours pas 5 ES par jour… Nous avons aussi eu droit à un joli forçage de barrage via le trottoir par une mamie clope à la main : "Vous n’avez pas vu le panneau ?" - "Oui, mais je pensais que je pouvais quand même passer" (…). En fin d’ES, démontage du poste, et retour au débriefing pour l’aide à la réception du matériel. Du côté des casernes, soirée détente et petites discutions diverses avec des équipages.

Malgré un cumul d’éléments perturbateurs, dont un bon nombre sont comme chaque année évitables, étant des détails (que) pour les autres, au final tout a été bien géré et la mission pleinement accomplie. 2019 reste à nouveau sur des inconnus me concernant, puisque le rallye devrait baisser en km, tout en revenant probablement sur 3 jours. De là, où et avec qui ? puisque ma 1ère adjointe va changer de fonction, et que derrière, il y a un manque d'effectif entre les Chef d'ES et les adjoints d’exploitation, vis-à-vis des enjeux et responsabilités d’un tel engagement.

Ainsi s’achève ma 15e saison, sur une 250e manifestation, entièrement ensoleillée ! Merci à Valérie pour ces 3 ans à mes côtés, à tous les indispensables officiels bénévoles (que nous sommes également), et à l’organisateur pour la mise en avant de nos fonctions dans le programme officiel.  A la question qui n’a pas été reprise dans mon interview, de quels sont les enjeux de ma fonction, j’avais répondu : « L’équité sportive, la sécurité des équipages, du public et des bordiers, la survie des rallyes ». Car commissaire, c’est juste une passion qui permet à d’autres d’exercer la leur.

www.riv.ch
www.terseries.com/fr
www.inforallye.ch

***

Dates des cours 2018 non connues, à suivre…
Dates provisoires 2019 disponibles dans la colonne de droite sous « Actualité ! »

22.10.2018

Fête de le Châtaigne Fully 2018

Si la sécurité en circulation routière est pratiquée le printemps lors de courses cyclistes, je l’effectue l’automne à la Fête de la Châtaigne à Fully. Pour ce qui est ma 4e participation, la demande de la responsable du secteur parc et circulation, s’est faite assez sympathiquement par téléphone, une chouette marque de confiance de sa part, et qui cette année pour moi, passait dans tous les cas prioritaire vis-à-vis du hockey.

Affiche Chataigne 2018.jpgAppréciant notre travail sur l’un des points les plus sensibles de la manifestation, nous sommes les 4 habituels à l’entrée principale, pour la gestion des bus, circulation et transbordement. Pour ma part, je fais en sorte que ces derniers puissent tourner à gauche sans gêne, et surtout, que l’ensemble de la zone soit à tout moment praticable pour un véhicule de secours, il faut donc anticiper en permanence, puisque les 7 bus (2 ligne-horaire, 1 navette ville, et 4 navettes parking) pourraient débouler en même temps. Alors que les autres font du 8h-18h30, avec l’expérience de ces dernières années, notre groupe fait du 9h-19h45, voire plus selon la situation, permettant ainsi d’avoir une sécurité un peu plus tardive, surtout qu’il fait vite nuit. Avec moi pour la circulation, j’ai l’aide d’un sécuritas qui n’est malheureusement pas toujours la même personne, mais qui cette année était vraiment de confiance, et en plus de mes explications, il a très vite vu de lui-même les problèmes et dangers auxquels nous sommes confrontés, notamment avec les passages piétons, et a parfaitement collaboré. La réouverture de la zone du marché a été comme souvent retardé, mais la situation a été moins tendue que l’an passé, et je sais déjà quelle information je dois avoir pour que cela se passe encore mieux à futur. Un superbe week-end sous une météo exceptionnelle.

www.fetedelachataigne.ch

***

Prochaines participations :

Rallye Inter. du Valais - A suivre…

Dates provisoires 2019 disponibles dans la colonne de droite sous « Actualité ! »

27.09.2018

Slalom de Drognens 2018

La saison piste s’est terminée comme souvent à Drognens, et de forte belle façon puisque après Les Paccots, le soleil était encore de la partie.

ACAF - logo.jpgSamedi, je suis comme de coutume au portail, avec cette fois… 3 autres commissaires. Les effectifs sont apparemment bons. L’échappatoire quant-à-elle n’a finalement pas été modifiée vis-à-vis du public, et comme en 2018 il y a toujours des parents qui laissent leurs enfants s’asseoir face à une course automobile, il a fallu se déplacer plusieurs fois. Si avant l’arrivée du soleil sur le poste, la matinée a été plutôt fraîche, la journée a été belle, et bien, jusqu’à ce qu’un concurrent perde la maîtrise de sa Mini dans la chicane 2 postes avant nous, et ne pouvant la reprendre en main, a percuté la glissière en entrée de chicane du poste précédent, avant de traverser cette dernière, et finir sur le toit après avoir arraché une roue contre la bordure opposée. Parti aidé, sur place les collègues du poste, qui sont 3, ont juste oublié les drapeaux… détail. J’ai ensuite mis le pilote de côté, et tout en gardant un œil dessus avant l’arrivée du dispositif, la voiture a été remise sur les roues assez vite, pour ne pas qu’elle se vide, car ayant de plus une légère fumée, puis ramassage des pièces et balayage.
Durant la journée, j’ai eu la visite de mon ami Nicolas Paccaud, vice-président du GP Rétro Curtilles, dont nous avons échangé quelques impressions au lendemain de cette 1ère édition qui, suite à Ollon-Villars prévu en 2020, pourrait vivre une seconde édition en 2021.

Dimanche, toujours à 4 en poste, la nature souffre… le terrain piétiné la veille est jauni, aucune rosée à l’horizon(tal), et il fait visiblement un peu plus chaud. En fin de journée, le vent s’est levé, la tonnelle a donc été retirée, mais aucune pluie. Nous aurons 4 arrêts au poste, tous directement mis sans gêne dans l’échappatoire, soit une crevaison, un problème d’alimentation électrique, une gêne suite à un cône percuté précédemment, un câble de gaz rompu, et au poste précédent en même temps qu’une autre intervention sur le début du parcours, un cardan déboîté sur une formule. Mise à part deux gros freinages, c’est la Fiat X1/9 qui nous a fait un énorme passage en glisse à ras le cône extérieur. Niveau public, pas trop de problème cette année, les gens ont assez bien respecté pour une fois, mise à part celui qui m’a piqué mon rouleau de scotch quasi neuf, oublié juste en dessous d’une de mes affiches info pour le passage public ; t’as pas de scotch ? non mais allô quoi…

Fin donc de ma saison piste, qui aura été pas mal animée, en ayant une fois de plus, participé à l’ensemble des manches romandes à l’exception de Bure, tombant sur les reco du Chablais, avec de plus, quelques extras forts sympathiques.

***

Prochaines participations :

Fête de la Châtaigne Fully – 13-14 octobre (circulation)
Rallye Inter. du Valais – 19-20 octobre