Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12.09.2018

Calendrier 2019

Dates provisoires mentionnées par les organisateurs pour 2019 (version 3) :

Nouveau / Modif
(par rapport à 2017)


12-13.04 - Critérium Jurassien
18-19.05 - Slalom de Bière (décalé d'une semaine) 

25-26.05 - Slalom de Bure
31-01.06 - Rallye du Chablais (FIA ERT + FIA E-Rallye)
               - Slalom de Romont

22-23.06 - Slalom de Chamblon
06-07.07 - CCôte Massongex
27-28.07 - CCôte Ayent - Anzère (décalée d'une semaine) 
17-18.08 - CCôte St-Ursanne - Les Rangiers
               - CCôte Châtel-St-Denis - Les Paccots 
21-22.09 - Slalom de Drognens (avancé d'une semaine) 
16-19.10 - Rallye Inter. du Valais (FIA ERT) (retour à 3 jours ?)

A suivre... 

05.09.2018

GP Rétro Curtilles 2018

Week-end initialement réservé au Slalom de Genève, ce dernier a malheureusement été annulé en début d’année. En remplacement, je me suis inscrit au 1er GP Rétro entre Curtilles et Prévonloups, qui se situe sur l’axe Moudon - Romont, une manifestation jumelée avec le 30e du Mini Club Romand. J’avais déjà prévu d’y participer en 2015, mais l’édition avait été annulée. A la vice-présidence, l’ancien Président du moto-club Glanois, qui m’avait accueilli, non seulement sur la piste mais aussi chez lui, lors de l’organisation d’une manche du CS de pocket-bike au L-2 de Romont un week-end de 2010.

Affiche Curtilles 2018b.jpgSamedi, on m’avait prévu avec un collègue sur le poste 2, où sont stockés une partie des véhicules de dépannage, mais suite à un manque sur la ligne de départ, le Directeur de Course attendait d’être sûr que les effectifs commissaires soient suffisants pour me réquisitionner en guise de starter officiel, une première pour moi hors rallye. J’ai ainsi accepté le poste, occasion de voir autre chose, au sein d’une bonne équipe. Avec moi, une personne pour l’aide au contrôle final, un adjoint DC à la cale, et deux bénévoles en pré-grille pour la circulation et la seconde cale.
Les choses ont bien commencé avec des départs à 30 secondes, mais sur une route humide, l’horaire en a vite pris un coup, suite à des sorties de route, des trainées d’huile, et la chute d’un motard qui a demandé l’intervention de l’équipe médicale. Les départs ont ainsi été réduits à 20 secondes, et 15 pour les motards. Ces derniers ayant des bécanes fragiles et n’aimant pas l’attente, nous les avons ensuite sur les autres montées, fait partir 2 par 2, car ils sont de toute façon habitués à partir en groupe dans d’autres manifestations. Fin d’une 1ère journée avec 3 montées, où malgré le fait d’avoir la Centrale dans le dos, avec les Mickey sur les oreilles et des échanges par gestes, tout a très bien fonctionné entre nous. Le logement c’est fait quant-à-lui aux abris PCi de Romont, avec un bémol de l’équipe vidéo/grand écran, qui est arrivée en pleine nuit un peu trop joyeuse, et malgré le fait de m’être levé pour les calmer, il leur a fallu 1h pour ne plus les entendre… Grand-Maman ne les a pas loupés le lendemain matin, surtout une… :-)

Dimanche, la manifestation a débuté 2h plus tôt, car il y a cette fois 4 montées au programme. Les 2 jeunes de la pré-grille n’étant pas présents, l’adjoint DC s’en ai occupé, et ce sont les dépanneurs du départ qui ont fonctionné aux deux cales. Malgré de nouvelles interruptions pour des traces d’huiles, et autres pannes ou sorties de route, si l’horaire de midi a été décalé, l’heure de fin a été respectée.

Malgré une météo un peu fraîche, une bonne et belle expérience, dans un climat détendu, tout en restant attentif aux points essentiels du job, avec un beau plateau aussi bien à 4, 3, que 2 roues.

www.gpretrocurtilles.ch

***

Prochaines participations :

CCôte Châtel St-Denis - Les Paccots – 16 septembre (que dimanche : début du hockey)
Slalom de Drognens – 22-23 septembre

Fête de la Châtaigne Fully – 13-14 octobre
Rallye Inter. du Valais – 19-20 octobre

03.09.2018

Alpine Challenge By RdCh 2018

Après 2 éditions sur l’Alpine Challenge by RdCh dans l’équipe des chronos, j’ai passé comme Responsable de ZR (Zone de Régularité). Le Directeur de Course de la catégorie avait besoin de moi pour me confier un gros programme avec des particularités : il n’avait pas menti, sans compter les imprévus…

Plaque AlpineCh 2018.jpg
Vendredi, place au prologue, soit une mise en route facultative et indépendante, comprenant 6 ZR dans la région du Chablais, dont 2 pour moi. Après un rendez-vous à Villars à 10h pour la prise du matériel et un repas en commun, départ pour la ZR P2 avec le placement du panneau de fin de zone à Lavey, puis l’installation du départ à Bex pour 13h37. Les 3 chronos répartis sur le parcours ne sont pas sous notre responsabilité ; ils se déplacent, s’installent, et travaillent d’eux-mêmes. Et là, première surprise, l’accès au DES est en sens interdit suite à des travaux, que je vais contourner par une zone résidentiel pour atteindre l’endroit, un parking, à côté d’une mini déchetterie/composte dont les odeurs ne sont pas super agréables. La voiture de contrôle va flécher une déviation, mais plus longue que celle que j’ai empruntée, et côté concurrents, c’est arrivé presque dans tous les sens... Au moment du pointage, nous leur remettons la tabelle de régularité de la ZR, qu'ils devront suivre en parallèle d'un road-book sans texte. A l’heure de fermeture du poste, soit 1h plus tard, je récupère tout le matériel, et part pour la ZR P5 dont la fin de zone est dans le secteur de la Satom à Monthey, mais bien qu'étant proche de ma destination et sans GPS, je me perds un peu dans mes repères, et la carte de la ZR étant en noir et blanc et cadrée au maximum, je préfère aller sur un point sûr à Muraz et revenir en arrière. Le départ lui sera sur un parking de commerces juste avant Vionnaz, prévu dès 16h45. Là aucun souci, y compris niveau météo alors que cela devient gris, je rejoins donc Villars pour le souper et la prise des dossiers du lendemain.

Samedi, les affaires sérieuses commencent avec au programme 9 ZR côté Berne et Fribourg, dont 3 pour moi, avec une spécialité pour la dernière. Devant faire la ZR 1, elle n’est pas aussi proche qu’il a y 2 ans, il faut donc prévoir de partir tôt et de ne pas s’attarder au petit-déjeuner. Le fin de zone est au Col du Pillon, puis je reviens en arrière pour un départ au tennis des Diablerets à 7h50, où sa caille un poil… Après avoir remonté le Col du Pillon pour récupérer mon panneau, et échanger deux mots avec un des organisateurs d’une rencontre Old Timer qui allait passer par là dans la matinée, je redescend jusqu’au Sépey, puis via Château d’Oex, rejoint la ZR 5 avec la pose du fin de zone à Corbières. Le départ quant-à-lui est sur le parking du barrage de Rossens, soit un trajet d’environ 1h45 qui, avec le froid m’a vidé… j’ai donc effectué une turbo-sieste de 20min en attendant l’heure fatidique de 11h41. Et là, nouvelle surprise. Alors que j’avais installé un peu de signalisation, car beaucoup de trafic et qui roule un peu fort, l’endroit est également un point d’arrêt de la catégorie Tourisme, qui roule en sens inverse, et au lieu de parquer à droite, ils ont tous parqué à gauche… du coup, c’était un peu le bronx par moment pour les croisements. Une fois terminée sous une fine pluie, départ pour la ZR 9-10 à St-Maurice. Arrivé après 14h, je pique-nique grossièrement et souffle quelque peu avant la mission spéciale du rallye. A 14h50, arrive le responsable du site du L-2 qui m’ouvre l’accès, où je dois préparer un slalom (souvenir de celui du Gstaad Classic à Saanen…). Là c’est tout de même moins compliqué, mais il y a pas mal d’éléments à déplacer, entre les cônes et les piles de pneus emballés. Le timing prévoit à 16h15 les Tourismes et 16h35 les Régularités, et je suis prêt vers 15h40 en ayant eu un peu d’aide de personnes des CH prévus également sur le site. Manque de chance, il commence à pleuvoir, je m’équipe donc en conséquence, alors que le responsable des chronos m’informe qu’il y aura du retard, et un croisement entre les deux catégories. Ce sont donc les Régularités qui ont débuté à seulement 16h43, en enchaînant 1 tour de reconnaissance, 1 tour de référence chronométrique, et 2 tours chronométrés comptant chacun pour 1 ZR. Ont suivi les Tourismes, qui eux devaient le faire en aveugle, soit 1 tour avec un bandeau sur les yeux du pilote, et sans plan de piste. Fin des hostilités à… 18h40. Après remise en état du site avec mes contrôleurs de portes, comme je l’avais trouvé, je l'ai quitté à passé 19h pour rejoindre Villars, avec prise des dossiers du lendemain, et le souper.

Autocollant AlpineCh 2018.jpgDimanche matin 5 ZR nous attendent dans la région du coude du Rhône, dont 2 pour moi. Et là aussi, je vais m’occuper de la 1ère et de la dernière de la journée, mais le petit-déjeuner est un peu moins stress. Le fin de zone de la ZR 11 est à Dorénaz, et le départ à Collonges à 8h55, à l’ombre… alors que les sommets sont blanchis. Pendant la reprise des panneaux, certains équipages sont visiblement perdus… Pour moi, pas le temps de trainer, le timing pour la suite est un peu serré. Départ pour poser le fin de zone à Verbier-Village, puis par la Route du Soleil rejoindre le départ de cette ZR 15 à Sarreyer qui… n’est pas accessible, car un pont est en chantier depuis peu, 50m après le départ de base… pas bien… D’entente avec le Directeur de Course, nous avons déplacé le DES au bout de la route de déviation, soit 300m plus loin. Il a donc fallu gérer un peu la zone pour éviter des gènes avec les passages des bordiers, alors que tous les concurrents sont quasiment arrivés en retard, et que deux ânes et un cheval broutent au bord de la route, car sortis de leur parc. Fin de rallye avec le complément essence par l’organisateur, et le retour du matériel à Villars, où un dernier repas nous attendait avant la remise des prix, dont j’ai également fait partie ;-)

Un grand merci au Directeur de Course pour ces missions de confiance, d’une manifestation très appréciée, aussi bien par l’épreuve que par l’ambiance. En tant que Chef d’ES moderne, il est aussi assez sympa d’évoluer comme Responsable de ZR, et ainsi avoir un contact direct avec les équipages, dont le nombre de concurrents devient sympa, en espérant que d'autres suivront. Pour ma part, le compteur a avoisiné les 500 km, soit l’équivalent d’un week-end aux Rangiers.

www.alpinechallenge.ch

***

Prochaines participations :

GP Rétro Curtilles – à suivre…
CCôte Châtel St-Denis - Les Paccots – 16 septembre (que le dimanche : début du hockey)
Slalom de Drognens – 22-23 septembre

30.08.2018

Course de Côte Inter. St-Ursanne - Les Rangiers 2018

Pour la seconde année, j’ai pris part aux Rangiers comme Chef du Secteur 6 de la Combe. Vendredi en milieu d’après-midi, après un gros orage sur l’autoroute (60 km/h sur le viaduc de Gruyère...), un passage sur mon poste commissaire, puis en ville où tout est assez calme, car les contrôles techniques sont quasi déjà terminés. Suite aux travaux en ville, cela s’est fait sur la place devant l’église.

Affiche Rangiers 2018.jpgSamedi matin 4h30, je reçois une liste de 16 personnes pour 7 postes, sauf que 2 n'étaient pas inscrit, et 4 sont absents… Avec en plus dans l’équipe 1 novice, il va falloir que je sépare les équipes. Après le briefing officiel, je contrôle la liste des présences du responsable, alors que 2 de mes commissaires viennent d’arriver, ce qui va me permettre de les poster seul et que les habitués puissent fonctionner ensemble, tout en mettant le nouveau au poste avant moi, en lui donnant les explicatifs nécessaires vis-à-vis du poste et des drapeaux.
La journée va être animée un peu partout, avec 4 interventions au virage des pneus qu’il a fallu signaler, plus un tête-à-queue et une panne chez nous. Le couac étant qu’à chaque fois, certains postes intermédiaires ont systématiquement sorti le drapeau rouge alors que cela n’était pas nécessaire. Probablement une mauvaise interprétation des directives, car en manche essai il ne devrait être présenté qu’en cas de demande médicale, ou de toit, demandant ainsi priorité au pilote ; une perte de temps, et des manches foutues pour les pilotes, que l’on arrête au 5 pour une panne au 33, alors qu’ils doivent repartir sous régime de drapeau jaune… ... Lors du souper, prise chez le responsable des carnets, indemnités, et prix souvenir à redistribuer.

Dimanche 5h45, prise des radios pour les distribuer sur les postes. En place, le visuel est contraignant : le poste suivant est juste visible depuis le nôtre, alors que les médias en nombre dans le secteur ont reçu une chasuble jaune… Une belle… bêtise que de plus en plus d’organisateurs font… Fort aussi, 3 voitures étrangères installées au fond du talus de la zone public dans le pré… vive le respect et les excuses à 2 balles… Les animations de la journée, 3 sorties larges dans le pré, un talus évité de peu, une panne directement en sécurité, et la pose de 5 drapeaux rouges suite à des incidents sur le haut, dont le traitement d’une trace d’huile peu visible selon l’axe au soleil, allant du poste 17 au 37. Au terme de la journée, certains étrangers (encore ? ben oui…) ont tenu la tradition en rouspétant que l’ouverture de route était trop longue, leur rappelant de reste poli… et qu’ils savent à quoi s’en tenir lorsqu’ils viennent là au camping de la Combe, et que l’année prochaine ils n’avaient qu’à aller sur les parcs officiels et marcher. Dommage pour eux, et tant mieux pour nous, puisque pendant la descente du 1er groupe, le parc fermé du 2e groupe a été levé, et l’on a donc pu voir passer tout le monde. Après le drapeau vert, réception du matériel des commissaires, et retour du tout au responsable.

Bref, un bon week-end sous une bonne météo, et un novice qui compte revenir.

www.rangiers.ch
cem-ehc.com/en

***

Prochaines participations :

Alpine Challenge by RdCh – à suivre…
GP Rétro Curtilles – 1er-2 septembre
CCôte Châtel-St-Denis - Les Paccots – 16 septembre (que dimanche)
Slalom de Drognens – 22-23 septembre

28.08.2018

ASS - Compétition "interdite"

ASS_2015.jpgL'ASS, par un communiqué, rappelle ce jour, qu'une compétition chronométrée, avec classement ou avec podium, non mentionnée sur son calendrier, ou non reconnue par la CSN, est une compétition dite "interdite" vis-à-vis de l'ensemble des licences "pilote" ou "officiel", comme vous l'avez déjà appris lors des cours commissaires.

Les bénévoles sont libres de faire ce qu'ils veulent de leurs week-ends, mais ils ne doivent dès lors et en tous les cas, pour ce genre de manifestation, ne pas porter de licence, ni faire timbrer leur carnet d'activité, au risque d'un retrait de licence et donc d'une perte de couverture.

14.08.2018

Cyclosportive - GP Johannis Chamoson - Caisses à savon Champéry 2018

La 1ère 12aine d’Août a été l’occasion de sortir des sentiers battus, et d’effectuer 3 manifestations variées.

Badge Cyclo 2018.jpgLe 1er Août est le rendez-vous des cyclistes en Valais, avec la Cyclosportive qui propose 6 parcours différents, sur une boucle entre Martigny et Loèche, avec un point d’attache central aux casernes de Sion, où l’emplacement a dû être adapté suite aux barricades militaires fermant une partie des places. Pour ma 4e participation, j’ai sécurisé comme de coutume une traversée de route sur les hauts de Sierre, avec en plus cette année, une 1ère mission dans le secteur de Fully, pour tenir un rond-point en compagnie de 2 motards de la FMVs, tout en étant en relation radio avec un des leur pour fermer le tronçon, à l’approche du peloton général comprenant 4 des 6 groupes de plus de 1200 participants, que j’ai donc vu passer pour la 1ère fois. Une journée, comme l’an passé, disputée sous une forte chaleur allant de 25°C à 8h, à 34°C à 14h. Grand merci à la moto "samaritain" qui m’a proposé de l’eau et des fruits juste avant un souci de forme, probablement dû au fait qu’il s’agissait de ma plus longue sortie hors bureau depuis le début de ces grandes chaleurs, et cela malgré une bonne hydratation. Il devait y avoir d’autres manifs cyclo cette année, mais certaines organisations ne répondent pas aux messages, ou préfèrent utiliser de la PCi, tout en refusant des habitués de courses régionales faisant parti du calendrier et de Coupes nationales…
www.lacyclosportivevalaisanne.ch

Affiche Chamoson 2018.jpgLe 4 août s’est disputé le GP Johannis sur la route des Mayens de Chamoson, une rétro disputée tous les 2 ans. Pour ma 2e participation, ce fut à nouveau une sympathique journée, surtout du fait qu’il n’y a que des motos et side-car, soit dans un esprit complètement différent des autres où il y a une majorité de voitures, comme l’ex-Grône - Loye abandonnée, et Orsières - Champex dont il n’y a actuellement pas de nouvelle. Là aussi sous une grosse chaleur, j’ai eu le même poste qu’à la dernière édition, dans une épingle, en devant sécuriser une zone de chantier, suite à un glissement de terrain qui a endommagé une partie de la route. Mon 15e jour 100% moto en 15 saisons, alors que mon tout premier avait été, justement lors de ma 1ère saison, le motocross des Vieux-Prés à Dombresson (NE), où j’ai fait connaissance de mes premiers amis du rallye que je côtoie toujours actuellement, alors que je travaillais dans la région.
www.johannisgp.ch

Affiche Champéry 2018.jpgLe 11 août a eu lieu la course de Caisses à Savon de Champéry, discipline également appelée Speeddown. Une manifestation découverte l’an passé, et avec la participation de pilotes habitués des courses, le nombre est monté à 20, et fût donc un peu plus intéressant. J’ai été placé au même poste, accompagné d’une collègue, soit un virage à mi-parcours devant des restaurants, un passage rapide mais qui ressert en sortie. Sur place, nous avons effectué le montage de piste avec les éléments posés sur place, soit des bottes de pailles pour protéger le trottoir intérieur et des éléments durs, un rack de vaubans pour la fermeture d’un chemin et la zone public, espacées d’une bonne distance de 50 séparateurs en plastiques à fixer entre eux en extérieur et sur toute la longueur du virage, et calés sur l’arrière par des bottes pour limiter le recul en cas de choc, car le trottoir est à ras à cet endroit, en essayant au maximum d’avoir une belle courbe régulière. Au final, 3 tête-à-queue, et une grosse sortie dont la caisse s’est encastrée dans les éléments plastiques, les vis de fixation ayant giclées sur la piste, il a donc fallu en remplacer un, et bien évidemment ramasser le tout. Par chance, personne ne passait à ce moment-là sur le trottoir, car il faut aussi constamment faire en sorte que les gens ne stationnent à cet endroit. Le mieux serait de condamner le passage, mais ça c’est du ressort de l’organisateur. Une sortie de virage, qui également et comme signalé, mériterait une protection matelassée de la barrière et du pilier qui se trouvent juste derrière, dans le cas où un concurrent viendrait quand même à traverser ou passer par-dessus les éléments plastiques. Bref, une belle journée ensoleillée, enfin hors canicule, qui espérons-le, attirera encore quelques participants l’an prochain.
www.champery.ch/gpchampery

***

Prochaines participations :

CCôte Int. St-Ursanne-Les Rangiers – 18-19 août
Alpine Challenge by RdCh – 24-26 août
GP Rétro Curtilles – 1er-2 septembre