Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18.01.2022

Cours commissaires 2022

19 février 2022 - Cours de Commissaire de Piste (ASS) - Savigny (VD)
Délai échu

à pour les personnes tenant un poste sécurité en circuit, slalom, course de côte et/ou rallye, afin de réagir en toute sécurité et selon les règles.
- obligatoire pour l'obtention de votre toute 1ère licence (licence NATionale),
- obligatoire pour conserver votre droit à la licence, si votre 1er cours date de 2020 (licence INTernationale),
  (soit cours de validation dans les 2 ans après le 1er cours)
- obligatoire pour conserver votre licence "piste", si votre dernier cours date de 2017,
  (soit cours de répétition tous les 5 ans)
- facultatif si vous êtes dans les délais.
  (par exemple pour avancer le cours de validation, ou pour une "simple" piqûre de rappel)

Attention à votre habillement : tout comme sur une course, il peut faire froid, et le cours feu demande de ne pas avoir de veste en matière synthétique.

***   ***   ***
26 mars 2022 - Cours de spécialisation Rallye (AOR) - Savigny
 (VD)
Délai échu

à pour les personnes tenant régulièrement une table (CH, DES, AES, STOP, CP) ou souhaitant le faire à l’avenir, ou pour les nouveaux souhaitant comprendre ce qu'est un rallye. En renouvelant ce cours, vous acceptez la possibilité de prendre en charge une de ces tables en cas de besoin.
- obligatoire pour conserver la mention "spécialiste rallye" sur votre licence INT, si votre dernier cours date de 2017,
  (soit cours de répétition tous les 5 ans)
- obligatoire pour conserver votre licence NAT "poste de contrôle rallye" (si vous ne faites QUE des tables de rallye et pas de sécurité piste), si votre dernier cours date de 2017,
  (soit cours de répétition tous les 5 ans)
- en tant que commissaire licencié et expérimenté, pour devenir Responsable d’Epreuve (Adjoint ou Chef). Il est recommandé d’avoir déjà fonctionné à toutes les tables (CH, DES, STOP).
   !! Attention pour les inscrits en tant que Chef d’ES : 1 jour durant le cours Piste (avec déplacement), plus 1 jour durant le cours Rallye.

***   ***   ***

!    - La licence expire chaque année au 31 décembre, c'est à VOUS d'en refaire la demande avec le bulletin de l'ASS reçu par courriel (il est aussi dans la colonne de droite sous "Documents Course").
!!   - Si vous ne respectez pas les étapes ci-dessus en dépassant les délais, vous perdrez votre couverture d'assurance, et devrez ré-effectuer un cours de répétition avant d'effectuer une nouvelle demande. Ce fait est également valable si votre dernière demande de licence date de 2018 (soit plus de 3 ans sans demande).

Sous réserve d’informations/adaptations non connues 

Les heures ne sont pas identiques selon votre groupe, voir le formulaire. L'heure correspond au début du cours, merci d'arriver en avance afin que le contrôle des présences ne bouchonne pas au dernier moment.

Rappel : le principe de formation, modifié en 2018, se trouve dans la colonne de droite sous "Documents Course". Il vous indique quelle est votre licence idéale selon vos engagements.

PS :  Faire les cours c'est bien ! Faire les courses, c'est mieux... Merci d'avance ;-)

21.11.2021

Rallye Int. du Valais 2021 - ERT, EHRC

Pour ma 17e participation, ce Rallye Int. du Valais représentait la seconde et dernière manifestation ASS avec sécurité de l’année en Romandie. Il est malheureusement celui où j’ai décidé de redescendre de l’échelle pour la 1ère fois depuis mes débuts.

Plaque RIV 2021.jpgAu terme de l’édition 2019, j’étais très hésitant à repartir en l’état, au vu du déroulement des 2 précédentes, ne croyant pas vraiment à une amélioration, vis-à-vis des éléments en lien direct avec notre fonction de responsable d’ES. Les mises en garde des problèmes de terrain n’étant pas prisent au sérieux, perdurant et se dégradant d’une édition à l’autre, sans oublier les risques juridiques qui s’y rattachent, l’envie en a profondément pris un coup. De sûr, cette fois, j’allais changer quelque chose, mais quoi ? Retrait en cours de route si rien ne change, retrait en adjoint, retrait de l’ES en question, retrait des responsables… Grande question qui demandait réflexion, car pas tout compatible avec mes principes, et n’ayant pas l’envie de mettre (plus) dans la m… ceux qui n’en sont pas responsable. Mais ce fut de courte durée, puisqu'à la suite de mon compte rendu 2019, mentionnant comme de coutume, et pour chaque rallye effectué, préparatifs et exploitation, le Directeur de course m’a conseillé de retirer le texte, et m’a fait part qu’il me dénonçait à l’autorité sportive. De ce fait, la décision pour 2020 était vite répondue, soit participation uniquement comme commissaire. Fin février, et pour la 1ère fois si tôt… j’ai tout de même été invité à renouveler mes engagements (étonnant…), que j’ai bien évidemment déclinée. J’ai même appris par la suite, que l'on a voulu m'évincer d'autres organisations (!). A ce jour, j’ai toujours leur confiance, car ils savent que quand je mets quelque chose en avant, ce n’est pas pour rien, et la collaboration y reste là, ouverte et constructive. Comme déjà mentionné, il y a des choses que l’on ne peut pas dire, mais on ne peut pas tout cacher non plus, surtout lorsque cela touche à la sécurité, celle-là même que l’on ne fait pas pour soi, mais pour les autres, celle-là même pourquoi je suis dans le milieu.

Pour 2020, ayant été laissé dans les "sans activité" de la liste des responsables d’ES, j’ai reçu deux demandes de Chef en manque d’adjoint(s), car bien qu’il était prévu 2 spéciales en moins, certains se sont retirés, lassés eux aussi de la situation. La première demande a été déclinée, car il s’agit de la Super ES, dont la configuration ne me donne pas envie. La seconde est venue de mon ancienne adjointe, qui depuis quelques temps en DC, a été réquisitionnée pour reprendre la Power Stage du jeudi à Martigny, sur laquelle j’avais fonctionné comme commissaire l’année précédente. J’ai donc décidé, pour elle, de l’accompagner, mais sous conditions. Durant la soirée de convivialité et de retrouvailles du Rallye du Chablais, le repreneur de l’ES du Val des Dix m’a demandé, sachant que je souhaitais éventuellement fonctionner comme starter, de venir chez lui en l’état, tout en étant adjoint uniquement pour le jour J, car dans son équipe de 4 responsables, 2 seront ce jour-là au montage de sa seconde ES du lendemain. Bien que n’ayant pas trop l’envie de retourner sur cette ES si elle n’était pas modifiée, j’ai accepté, là aussi pour lui. Par la suite, tout a été annulé ; peut-être était-ce un signe.

Pour 2021, les effectifs des responsables d’ES étaient à nouveau en difficulté, le commissaire général a donc ouvert la discussion, pour que je rejoigne le jeudi, soit l’ES des Cols, soit celle de Martigny, sans aucun détail, alors qu’aucun responsable n’y était encore attribué. Mon Chef d’ES du Crité, malgré le fait d’être adjoint au commissaire général, s’étant proposé pour assurer Martigny si besoin, j’ai accepté de fonctionner avec lui, tout en restant le lendemain sur celle du Val des Dix, afin d’accompagner mon adjointe du Chablais, qui la reprend cette année, les conditions posées en 2020 restant d’actualité. Mi-septembre, j’ai dû assurer par intérim, les préparatifs de l’ES du Val des Dix, en espérant que cela ne soit que temporaire ; 2 petites semaines où il y a eu pas mal de choses à suivre, et bien assez pour me rendre compte que finalement, pas grand-chose n’a changé… voire… Ma décision initiale était donc la bonne. De plus, heureusement qu’il s’agit d’une ES que je connais, puisque je n’ai reçu quasi aucune info, mis à part le dossier sécurité, ne contenant pas les modifs FIA annoncées au terme de 2019, et pourtant bien mis en œuvre ce printemps au Chablais.

Pour la préparation des reco, pas de montage... Averti que tardivement que tout était géré et posé par d’autres que les responsables d’ES, j’ai tout de même pu éviter de prendre un congé pour rien, ce qui n’a malheureusement pas été le cas pour une collègue adjointe. Reste que, ce montage est très important pour les équipages, et tout n’a pas été posé en pensant à eux. De plus, il s’agit de la seule occasion d’effectuer un petit check du matériel avant rallye.

Logo RIV 2021b.jpgNon présent mercredi pour raison professionnelle, la finition du montage de l’ES de Martigny a été effectuée jeudi matin sous la pluie, avec un gros souci d’entrée de jeu, puisque la chicane, juste avant l’AES, est impossible à placer à bras, vu qu’il s’agit de balles humides. Par chance, nous avons pu demander de l’aide à un machiniste présent sur le démontage de la Foire du Valais. ES identique à 2019, si ce n’est qu’elle se fera en sens inverse. Après le rendez-vous commissaire, j’ai effectué la fermeture de route, avant un retour au DES retardé, suite à des voitures et des gens encore présents au cimetière. Fonctionnant comme starter, l’ES s’est très bien déroulée, notamment grâce à la mise à disposition de la municipalité de vaubans sur les carrefours stratégiques, éléments qui manquaient lors de la dernière édition. Une fois le tout terminé et le matériel récupéré par la PCi, j’ai refait un dernier passage en récupérant quelques oublis.

Vendredi, rendez-vous à 5h30 avec les collègues pour effectuer le tour de contrôle de l’ES du Val des Dix, dont le final prolongé en 2019 a été supprimé, l’AES étant ainsi à nouveau sur la route cantonale. 1h plus tard, place au rendez-vous commissaires, où certains sont manquants et d’autres en retard. Comme il a été décidé, sans préavis, de ne plus matérialiser l’emplacement des postes sécu secondaires, nous avons perdu du temps pour leur expliquer où ils se situaient, retardant ainsi également la livraison des tentes sur les postes à tables. Présent à l’heure au DES, où je remplirai mouchard et carnets, tout n’est ainsi pas prêt à l’arrivée des 1ers véhicules de DC, avec un gros inconvénient, puisqu’une voiture est encore présente sur la place, pile sur l’emplacement de la tente, qui doit être posée de biais, pour que les concurrents partent le plus droit possible par rapport à la route, afin d’éviter de la casse matériel et humaine. Suite à cela, la personne du chrono a dû déplacer 3 fois les cellules ! 1x car le marquage au sol n’a pas été fait selon nos indications pour la raison précédemment cité, 1x lorsque l’on a décidé de déplacer la tente car on ne trouvait pas le propriétaire de la voiture gênante, et 1x quand ce dernier a enfin été trouvé. De là, les véhicules d’intervention ont enfin pu être mis en place définitivement, et tout s’est calmé. Reste un manque, nous n’avons pas les horaires de départ, et celui que l’on aurait pu nous fournir sur place, n’était pas la dernière version. Bref… j’avais vraiment l’impression d’être un simple commissaire revenu 14 ans en arrière… L’observateur FIA, bien que surpris par ce départ peu commun, de plus caché jusqu’au dernier moment par l’ambulance, semblait très satisfait de voir qu’il était bien en main. Pour l’ES, rien de particulier, si ce n’est une belle frayeur pour un équipage, qui dans un freinage à la montée, est parti en cacahouète dans un talus en contre bas de la route.

Samedi, je suis sur l'ES de Nax, inscrit au libre choix pour un poste sécurité ou un CH, ce dernier étant souvent en délicatesse, changement de programme. Les personnes prévues au STOP ayant reçu une convocation sur une autre ES, et des habitués de CH étant présents au rendez-vous, j’ai rapidement proposé d’échanger en reprenant le STOP. L’ayant déjà instruit aux cours, ce n’est que la 1ère fois que je vais le pratiquer en vrai, avec un collègue habitué. La mise en place s’est faite 15min après la fermeture, afin de pouvoir laisser sortir d’éventuels véhicules encore présents dans l’ES. Par contre, gros soucis, nous n’avons aucun vauban ni signal LCR pour fermer la route, d’une région très touristique, un gros manque déjà constaté, et pour la 4e fois (!) en 5 édition, sur l’ES de la veille. Ayant prévu la chose, j’ai ainsi sorti mon matériel personnel, soit triopan avec signal adéquat, et cônes. Si l’on ajoute le fait qu’il s’agit du dernier STOP du rallye, et que rien de particulier n’a été prévu au niveau sécurité, nous avons de la change de ne pas avoir eu de problème, mise à part des spectateurs débouchant régulièrement d’un chemin pourtant multi-rubalisé ; merci aux PCistes pour leur collaboration. J’ai tout de même été surpris par le nombre d’équipages qui se sont complètement détachés, voir décasqués sur le STOP, alors qu’il s’agit encore d’une zone à risque. Il a même fallu rappeler à l’ordre deux d’entre eux qui voulaient sortir du véhicule.

Cette 3e gestion de suite en mode régressif ne m’a pas étonné, ni même déçu finalement, elle a juste confirmé que ma décision de changer était, malheureusement, la bonne. Selon les échos, après l’équipe des parcs l’an passé, d’autres dicastères se seraient retirés, eux aussi, lassés… Un grand merci à l’organisateur lui-même, dont tout n’est pas facile, de plus face aux restrictions sanitaires, mais dont on espère qu’il remette de l’ordre dans ce qui doit l’être, avant que d’autres ne perdent leur motivation. Pour ma part, je serai toujours là, reste à savoir où…

En ce #FIAVolunteersWeekend, merci à tous les commissaires pour votre présence cette année au Chablais et au Valais, et à tous ceux avec qui il est si agréable de partager ces bons moments sur nos manifs !

www.riv.ch

***   ***   ***

Le sport auto a à nouveau connu une année difficile, mais ma saison se termine tout de même avec un peu plus de sorties que l’an passé. Avec 11 manifestations au lieu des 21 que j’avais agendées, seules 5 étaient prévues, 5 étaient des dates libres suite à des annulations, et 1 étant un report d’une date occupée à une date libre. 4 manifestations ASS (3 rallyes et 1 karting), 1 Downhill (VTT), et 6 missions de sécurité routière (5 cyclo et 1 trail). Le principal étant de s’occuper en faisant des choses qui nous plaisent, et du coup, comme j’adore la circulation routière, je n’ai pas été déçu. Reste à savoir, en cas de retour à la normale et de dates le permettant, si je participerai encore à ces nouvelles manifs bonus ou pas, alors qu’en plus, des cumuls sont déjà annoncés au niveau ASS… Malgré cela, les prévisions semblent être assez hautes !

***   ***   ***

Prochaine participation :

Cours commissaires 2022, non connu à ce jour.
Dates ASS 2022 à voir sur leur site.

10.10.2021

Cyclotour du Léman 2021

La Cyclotour du Léman a cette année encore, dû reporter son édition initiale de fin mai à octobre, en maintenant un choix de parcours réduit. Si j’avais visiblement été oublié par l’organisateur l’an passé, en ayant tout de même tenu mon engagement, le projet de participer cette année à un trail la veille, plus proche du domicile, avec des horaires entre tôt le matin et tard en fin de journée, j’hésitais à effectuer les deux, jusqu’à ce que… le trail soit annulé moins d’un mois avant.

Affiche Cyclotour 2021.jpgJe me suis donc annoncé comme signaleur pour le même emplacement, soit le carrefour de la Porte du Scex sur la Commune de Port-Valais, pour le groupe effectuant la boucle Lausanne-Lausanne ; proposition à nouveau validée, en espérant que cette fois… Et oui, j’ai non seulement reçu les infos, mais on m’a même téléphoné la veille pour confirmation ; presque un comble. Prévu cette année à 3, la présence au poste est demandée au plus tard pour 7h45, afin de réceptionner le cornet comprenant matériel et ravitaillement. Les deux collègues, bien qu’arrivés en retard, n’ont pas loupé la livraison, car cette dernière est passée seulement 30 minutes plus tard et déjà talonnée par les ouvreurs. Mais au contraire des aides de l’an passé, ils ont parfaitement assuré le passage rétrécit du pont métallique sur le Rhône, pendant que j’effectuais la circulation et le directionnel au carrefour.

Avec une signalisation personnelle minimale mais nécessaire, soit un signal avancé et quelques cônes, palette en main, la matinée plutôt fraiche s’est bien déroulée avec quelques couches supplémentaires. Il a tout de même fallu avertir un automobiliste, arrêté au milieu du passage à niveau entre le carrefour et le pont, que sa vie était en danger, et qu’il en prenait l’entière responsabilité, alors que selon lui c’était de notre faute. J’ai rétorqué en m’en allant, que quand on est mort, on ne peut plus parler… Après le passage d’un peu moins de 3000 (!) concurrents, soit plus du double de l’an passé, fin de mission à 10h, avec pour la 1ère fois en une saison, une 6e manifestation cycliste, sur laquelle je ne regrette pas d’être revenu malgré les horaires. [Edit JF] Une participation en 2022 reste possible, étant donné que, et la cyclo, et le Rallye du Chablais ont décalé leur édition.

www.cyclotour.ch

***   ***   ***

Prochaine participation :

21-23.10 – Rallye Int. du Valais

29.09.2021

Karting Wohlen 2021

Après ma première participation l’an passé, représentant mon unique compétition vitesse à 4 roues en 2020, j’ai à nouveau été invité à participer au Championnat Suisse de Karting à Wohlen dans le canton d’Argovie, sur le week-end d’un slalom annulé, soit une 8e manifestation non prévue ou de remplacement depuis 13 mois.

Affiche CSK 2021.jpgBien qu’en plein air, le site est sous certificat COVID. Arrivés le vendredi soir, nous sommes nourris et logés, à la veille d’une course se disputant sur un seul jour avec 1 essai, 1 qualif, 2 manches courses et 1 manche finale, comme 5e et dernière manche du Championnat Suisse, dont 1 seul Champion sur 5 est connu, sous la main d’un Directeur de Course francophone. Et bonne nouvelle, la météo est avec nous. Malgré cela, samedi matin c’est le brouillard qui est présent. Si la visibilité n’est pas trop impactée, la température et l’humidité sont inversement proportionnelles… Avec 9 commissaires (4 romands et 5 alémaniques, dont 2 bilingues) pour 6 postes, la majorité est à nouveau novice dans la discipline. Pour ma part, j’ai été placé au même poste que l’an passé, soit la dernière épingle avant la ligne de départ/arrivée, en compagnie d’un collègue licencié mais novice dans les courses. Si je suis cette fois plus à l’aise d’entrée de jeu par rapport à ma position, soit à l’intérieur du virage car pas en sécurité ailleurs, la journée aura été passablement animée ; soucis chrono quelques secondes avant le 1er départ, accrochage dans la série suivante, avec un sur accident demandant un contrôle médical, soleil perçant enfin à 11h, pause de midi de 45min pour limiter le retard, grosse sortie en milieu d’après-midi avec une roue et son bout d’axe brisé et le tout éjecté par-dessus le grillage côté voie de chemin de fer, et pour finir, une sortie à proximité impliquants 3 karts, dont un pilote s’est couché entre les deux pistes suite à un mal de dos. Rapidement aidé par plusieurs personnes, tout ce petit monde c’est retrouvé en danger par rapport à la trajectoire du retour de la piste dans leur dos, et faisant signe au Directeur de Course qu’ils étaient en danger, il m’a fait signe de les couvrir au drapeau. Je me suis ainsi déplacé sur le virage précédent, c’est alors qu’il s’est effectivement rendu compte que cela n’était pas bon, et a demandé un drapeau rouge, présent uniquement sur la ligne d’arrivée, donc jusque-là… ça roule à fond… Ces quelques incidents m’ont surpris dans leur gestion, laisser rouler sous simple drapeau jaune alors que l’équipe médicale est en intervention est difficile à comprendre, surtout de par leur emplacement, proche et axé.

Confirmation de cette belle expérience, qui serait sympa de réitérer à long terme, pour autant qu’il n’y ait pas de cumul de dates… Elle sera pour cette saison, mon unique compétition à 4 roues hors rallye.

www.motorsport.ch/fr/karting

***   ***   ***

Prochaines participations :

     10.10 – Cyclotour du Léman
21-23.10 – Rallye Int. du Valais

21.09.2021

UCI Gran Fondo Suisse

Le Gran Fondo est une compétition cycliste de longue distance, que l'on retrouve dans plusieurs séries, dont celle labélisée par l'UCI comme World Series, avec des manches dans le monde entier, ouvertes à tous les amateurs, et permettant aux meilleurs de disputer une finale avec l’obtention du maillot arc-en-ciel. En première Suisse, une manche devait être organisée du côté de Villars fin juin 2020. Si je l’avais repéré par les médias, elle avait été très vite annulée fin mars.

Logo GranFondoVillars.jpegL’ayant vu repassé cette année, avec cette fois un report de juin à septembre, sur un week-end libre suite à une annulation, j’ai décidé de m’y proposer, et pour la 1ère fois pour ma 30e épreuve "route", en passant par le responsable des escortes motos de la FMVs, que je vois régulièrement sur les épreuves ou cyclosportives de la région, et qui connait mon expérience. Le parcours étant la succession des Cols de la Croix, du Pillon, le passage par Gstaad, Château d’Oex, Montbovon, le barrage de l’Hongrin, Les Mosses, pour reprendre et finir par la Croix dans l’autre sens, soit 108km, j’ai vu qu’il y avait plusieurs carrefours importants qui pourraient être tenus en fixe et avec rocade, et ainsi libérer des motards afin de ne pas les immobiliser. Proposition aussitôt validée, car correspondant justement au concept et au besoin, avec l’attribution de 2 missions. Côté météo, c’est plutôt la cata…

Pour un départ à 9h, le rendez-vous est à 7h45 au centre de Villars. Après une fin de nuit tempétueuse, la pluie toujours présente s’est calmée, mais l’équipement complet sera indispensable. Ma 1ère mission est au carrefour principal des Diablerets, je dois donc prévoir le trajet et la mise en place, ainsi qu’une marge pour ne pas déranger la zone de départ. Sur le lieu 30 minutes avant l’heure de passage dite "rapide", j’installe une signalisation puis analyse le carrefour, car celui-ci est en cours de réfection du bitume, mais seule la moitié a été effectuée, par chance la bonne, mais un couvercle de chambre en sortie de courbe pourrait crée des chutes, j’ai ainsi profité des cônes du chantier pour empêcher les coureurs d’ouvrir trop le virage et ainsi limiter le risque vis-à-vis de l’élément en question. Point positif, j’ai l’aide de deux gendarmes, j’ai donc pu effectuer le directionnel sans trop me préoccuper de la circulation, bien que tournant quand même la tête régulièrement, double fonction pas évidente avec un capuchon qui réduit la visibilité et le bruit, car la pluie redouble… et elle est plutôt fraiche… la neige n'étant pas loin...

Après 30 minutes, est passé le véhicule dit "sécurité réduite", que j’ai loupé, car l’inscription était derrière et non devant. De là, nous pouvons quitter notre poste et aller au suivant. Après 10 minutes de plus, sans grande activité, et voyant sortir de la forêt tout au fond de mon visuel l’ambulance sensée être avec la voiture balai, j’ai plié bagages afin de ne pas être en retard pour la suite. La seconde mission est à l’Hongrin, au carrefour du char. Arrivé sur place, je téléphone comme convenu lors du briefing, au responsable sécurité qui roule en tête, celui-ci me confirmant que je peux bloquer la circulation à contre-sens, la route du barrage étant très étroite. Resté en poste 2 heures, le dispositif de tête est passé vers 11h10 sous une pluie battante, avant une accalmie très appréciée dans la dernière demi-heure, alors que les pieds commençaient à nager, et que la mobilité des doigts devenait difficile... A 12h30, chauffage à fond dans la voiture, et retour vers le col de la Croix pour rendre le matériel, puis petit arrêt sur la route du retour sous un ciel clément, pour manger, et effectuer un pré-séchage naturel du matériel, avant un retour définitif, suite à de nouvelles gouttes.

Sympa d’avoir fonctionné sous la main des escortes, où l’ambiance y est toujours bonne lorsque je les côtoie sur les manifestations, et cela par tous les temps.

www.ucigranfondosuisse.ch

***   ***   ***

Prochaines participations :

     25.09 – CS Karting Wohlen
     10.10 – Cyclotour du Léman
21-23.10 – Rallye Int. du Valais