Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25.06.2018

Slalom de Romont 2018

Ma 10e participation au Slalom de Romont n’était pas garantie d’office, mais elle aura été l’occasion de se remémorer pas mal de souvenirs…

Affiche Romont 2018.jpgSamedi, je suis comme de coutume au portail, un poste que je couvre pour la 11e fois de suite sans interruption, Romont et Drognens confondus, sauf que… j’y serai seul, chose qui n’était plus arrivé depuis quelques temps, et cela, en juin, n’est pas forcément une tâche aisée, puisqu’il faut y gérer la piste, la traversée public, et la zone public au fond de l’échappatoire pour le raccourci des véhicules d’intervention. A noter que cette dernière, malgré la frayeur du mois d’octobre, n’a pas été modifiée, alors que l’organisateur de Drognens quant-à-lui, pense la réduire, voire tout bonnement la supprimer. De là, si le "petit" prend des précautions, il serait assez logique que le "grand" suive le mouvement…
Côté piste, la journée a commencé avec du retard, car il y a non seulement une école de recrue qui ne va quitter le site qu’à partir de 7h30, mais aussi des véhicules militaires mal parqués qu’il va falloir déplacer. Si non, elle sera assez calme, et la pause de midi, offerte à la cantine, va arriver avec de l’avance malgré une 3e manche facultative. L’après-midi, toujours sous une météo estivale, sera tout aussi tranquille, jusqu’à la 2e manche des L4, où une Lotus a perdu l’arrière dans la courbe, tapant la gente sur la bordure intérieure, évitant de justesse le candélabre, mais heurtant en frontal le talus opposé en cailloux, se retrouvant à contre sens, avec une roue dans le vide. Comme convenu en cas de situation spéciale, je fais signe au poste précédent de me couvrir afin de pouvoir intervenir, vu la situation bancale du véhicule, en posant d’instinct mon cône de réserve au milieu de la route. Et c’était plutôt bien vu, car malgré mes gestes et mon annonce radio, le poste précédent a pensé qu’il n’y avait plus rien… Comme quoi, il faut toujours assurer ses arrières, mais il est tout de même difficile, même pour moi, de travailler sereinement à ce poste en y étant seul.

Dimanche, les effectifs sont meilleurs, et nous sommes 3, dont un nouveau, qui semble être très intéressé puisqu’il a cherché des informations sur le net de lui-même. La météo matinale sera couverte, mais par la suite, la chaleur va à nouveau se faire bien lourde. La journée va prendre du retard, alors que notre seul incident sera en seconde manche essai des E1, aidant suite à la sortie d’une Civic à la chicane du poste précédent, brisant une roue contre la glissière, dont celle-ci n’avait plus trop été secouée me semble-t-il depuis qu’elle avait été réparée et doublée suite à la sortie d’une Porsche en 2013, lors de ma 1ère au portail. Et il y aurait pu y avoir plus de casse, puisqu’un pilote drapeauté, n’a rien trouvé de mieux, que de s’arrêter à côté même du jeune commissaire aux drapeaux, en lui causant sans le laisser faire son job, alors qu’arrivait le suivant à Mac 12… Après une pause de midi raccourcie, la journée s’est terminée vers 18h, en découvrant qu’une amie officielle a été blessée par... une méchante voiture... ohhh méchante voiture... ... ...

Week-end dans son ensemble assez tranquille, avec nos copains les scarabées, mais la double gestion public laisse tout de même des traces, tout comme certains bla-bla dans la radio.

www.course-romont.ch

***

Prochaines participations :

Slalom de Chamblon – à suivre…
Course de Côte de Massongex – 07-08 juillet
Course de Côte Ayent-Anzère – 21-22 juillet

Écrire un commentaire