Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03.09.2018

Alpine Challenge By RdCh 2018

Après 2 éditions sur l’Alpine Challenge by RdCh dans l’équipe des chronos, j’ai passé comme Responsable de ZR (Zone de Régularité). Le Directeur de Course de la catégorie avait besoin de moi pour me confier un gros programme avec des particularités : il n’avait pas menti, sans compter les imprévus…

Plaque AlpineCh 2018.jpg
Vendredi, place au prologue, soit une mise en route facultative et indépendante, comprenant 6 ZR dans la région du Chablais, dont 2 pour moi. Après un rendez-vous à Villars à 10h pour la prise du matériel et un repas en commun, départ pour la ZR P2 avec le placement du panneau de fin de zone à Lavey, puis l’installation du départ à Bex pour 13h37. Les 3 chronos répartis sur le parcours ne sont pas sous notre responsabilité ; ils se déplacent, s’installent, et travaillent d’eux-mêmes. Et là, première surprise, l’accès au DES est en sens interdit suite à des travaux, que je vais contourner par une zone résidentiel pour atteindre l’endroit, un parking, à côté d’une mini déchetterie/composte dont les odeurs ne sont pas super agréables. La voiture de contrôle va flécher une déviation, mais plus longue que celle que j’ai empruntée, et côté concurrents, c’est arrivé presque dans tous les sens... Au moment du pointage, nous leur remettons la tabelle de régularité de la ZR, qu'ils devront suivre en parallèle d'un road-book sans texte. A l’heure de fermeture du poste, soit 1h plus tard, je récupère tout le matériel, et part pour la ZR P5 dont la fin de zone est dans le secteur de la Satom à Monthey, mais bien qu'étant proche de ma destination et sans GPS, je me perds un peu dans mes repères, et la carte de la ZR étant en noir et blanc et cadrée au maximum, je préfère aller sur un point sûr à Muraz et revenir en arrière. Le départ lui sera sur un parking de commerces juste avant Vionnaz, prévu dès 16h45. Là aucun souci, y compris niveau météo alors que cela devient gris, je rejoins donc Villars pour le souper et la prise des dossiers du lendemain.

Samedi, les affaires sérieuses commencent avec au programme 9 ZR côté Berne et Fribourg, dont 3 pour moi, avec une spécialité pour la dernière. Devant faire la ZR 1, elle n’est pas aussi proche qu’il a y 2 ans, il faut donc prévoir de partir tôt et de ne pas s’attarder au petit-déjeuner. Le fin de zone est au Col du Pillon, puis je reviens en arrière pour un départ au tennis des Diablerets à 7h50, où sa caille un poil… Après avoir remonté le Col du Pillon pour récupérer mon panneau, et échanger deux mots avec un des organisateurs d’une rencontre Old Timer qui allait passer par là dans la matinée, je redescend jusqu’au Sépey, puis via Château d’Oex, rejoint la ZR 5 avec la pose du fin de zone à Corbières. Le départ quant-à-lui est sur le parking du barrage de Rossens, soit un trajet d’environ 1h45 qui, avec le froid m’a vidé… j’ai donc effectué une turbo-sieste de 20min en attendant l’heure fatidique de 11h41. Et là, nouvelle surprise. Alors que j’avais installé un peu de signalisation, car beaucoup de trafic et qui roule un peu fort, l’endroit est également un point d’arrêt de la catégorie Tourisme, qui roule en sens inverse, et au lieu de parquer à droite, ils ont tous parqué à gauche… du coup, c’était un peu le bronx par moment pour les croisements. Une fois terminée sous une fine pluie, départ pour la ZR 9-10 à St-Maurice. Arrivé après 14h, je pique-nique grossièrement et souffle quelque peu avant la mission spéciale du rallye. A 14h50, arrive le responsable du site du L-2 qui m’ouvre l’accès, où je dois préparer un slalom (souvenir de celui du Gstaad Classic à Saanen…). Là c’est tout de même moins compliqué, mais il y a pas mal d’éléments à déplacer, entre les cônes et les piles de pneus emballés. Le timing prévoit à 16h15 les Tourismes et 16h35 les Régularités, et je suis prêt vers 15h40 en ayant eu un peu d’aide de personnes des CH prévus également sur le site. Manque de chance, il commence à pleuvoir, je m’équipe donc en conséquence, alors que le responsable des chronos m’informe qu’il y aura du retard, et un croisement entre les deux catégories. Ce sont donc les Régularités qui ont débuté à seulement 16h43, en enchaînant 1 tour de reconnaissance, 1 tour de référence chronométrique, et 2 tours chronométrés comptant chacun pour 1 ZR. Ont suivi les Tourismes, qui eux devaient le faire en aveugle, soit 1 tour avec un bandeau sur les yeux du pilote, et sans plan de piste. Fin des hostilités à… 18h40. Après remise en état du site avec mes contrôleurs de portes, comme je l’avais trouvé, je l'ai quitté à passé 19h pour rejoindre Villars, avec prise des dossiers du lendemain, et le souper.

Autocollant AlpineCh 2018.jpgDimanche matin 5 ZR nous attendent dans la région du coude du Rhône, dont 2 pour moi. Et là aussi, je vais m’occuper de la 1ère et de la dernière de la journée, mais le petit-déjeuner est un peu moins stress. Le fin de zone de la ZR 11 est à Dorénaz, et le départ à Collonges à 8h55, à l’ombre… alors que les sommets sont blanchis. Pendant la reprise des panneaux, certains équipages sont visiblement perdus… Pour moi, pas le temps de trainer, le timing pour la suite est un peu serré. Départ pour poser le fin de zone à Verbier-Village, puis par la Route du Soleil rejoindre le départ de cette ZR 15 à Sarreyer qui… n’est pas accessible, car un pont est en chantier depuis peu, 50m après le départ de base… pas bien… D’entente avec le Directeur de Course, nous avons déplacé le DES au bout de la route de déviation, soit 300m plus loin. Il a donc fallu gérer un peu la zone pour éviter des gènes avec les passages des bordiers, alors que tous les concurrents sont quasiment arrivés en retard, et que deux ânes et un cheval broutent au bord de la route, car sortis de leur parc. Fin de rallye avec le complément essence par l’organisateur, et le retour du matériel à Villars, où un dernier repas nous attendait avant la remise des prix, dont j’ai également fait partie ;-)

Un grand merci au Directeur de Course pour ces missions de confiance, d’une manifestation très appréciée, aussi bien par l’épreuve que par l’ambiance. En tant que Chef d’ES moderne, il est aussi assez sympa d’évoluer comme Responsable de ZR, et ainsi avoir un contact direct avec les équipages, dont le nombre de concurrents devient sympa, en espérant que d'autres suivront. Pour ma part, le compteur a avoisiné les 500 km, soit l’équivalent d’un week-end aux Rangiers.

www.alpinechallenge.ch

***

Prochaines participations :

GP Rétro Curtilles – à suivre…
CCôte Châtel St-Denis - Les Paccots – 16 septembre (que le dimanche : début du hockey)
Slalom de Drognens – 22-23 septembre

Écrire un commentaire