Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25.09.2018

Course de Côte Châtel-St-Denis - Les Paccots 2018

Ma présence à la Course de Côte de Châtel-St-Denis - Les Paccots dépend souvent de ma seconde activité. Seule course où je n’y ai pas de poste fixe, je dois régulièrement donner priorité à la reprise du championnat de hockey sur glace. Ce fut encore le cas cette année, avec une seconde fois en n’y participant qu’un seul jour, alors que par 3 fois je n’y suis pas aller du tout, toujours pour la même raison.

Les 2 premiers matchs du championnat ont été programmés aussi bien le samedi des Paccots, que celui de Drognens. J’ai ainsi décidé de faire le premier, et de laisser le second à ma collègue, qui habituellement fait la feuille de match et n’aime pas plus que cela effectuer le chrono pour la 1ère équipe du club, mais dépanne volontiers. Pour ma part, je ne suis pas fan des grands déplacements pour qu’un jour, mais les Paccots ne sont pas si loin, et la météo s’annonce magnifique pour cette finale du Championnat, et là-bas ce n’est pas souvent.

Affiche Paccots 2018.jpgDimanche, j’arrive donc un peu à côté de la plaque, car il y a eu plusieurs faits divers la veille, dont un me concernant, puisque le responsable commissaire me cherchait, alors que j’avais bien indiqué que je ne serai présent que le dimanche ; erreur qui n’est pas une première ici, car je suis eu arrivé soit disant sans m’être inscrit… Je suis placé seul au poste 3, soit le premier que l’on ne voit pas depuis le départ, caché à gauche derrière le rocher. Il est composé d’une mini-plateforme, permettant d’avoir les pieds à plat sans être à ras la route ; sympa puisqu'elle permet d’avoir une vue d’un peu plus haut, pour autant que les planches ne soient pas humide… un geste de recul suite à certains concurrents qui mordent sur la bordure en pierre, d’une entrée de courbe déjà bien rapide, et on pourrait vite avoir quelques soucis. Les effectifs sont compliqués… autres manifestations motorisées dans la région, pas mal de commissaires que l’on ne voit pas ailleurs, voire jamais, et pas tout à fait à la fonction qui pourrait leur correspondre (faut-il poser des limites ?…), avec en plus des liaisons radios pas top, cela peut vite poser des problèmes. Il a par contre été demandé aux commissaires, en tout cas samedi matin (…), de ne plus faire de photos ou vidéos, et de se concentrer sur leur fonction, qui est l’observation non seulement des véhicules de course, mais aussi de la piste et de ses alentours, car il a été constaté que quelques-uns abusent, et un manque de suivi de la course est visible sur certaines photos des médias officiels que l’on trouve sur le net.

Pour ma part, rien, mise à part un problème de boîte qui finalement n’a pas nécessité de suite, et un écureuil qui a eu la lucidité de ne pas traverser. A noter la présence de 5 Osella, dont 2 pilotes Français en quête d’un nouveau parcours, et alors que le parc des formules était le seul à être sur la zone d’arrivée, l’organisateur a eu l’excellente idée de leur fournir un bus navette réservé à leurs mécanos : top idée ! Au final, j’ai bien fait d’effectuer le déplacement, même pour qu’un jour.

www.ecuriedeslions.ch

***

Prochaines participations :

Slalom de Drognens – à suivre…

Fête de la Châtaigne Fully – 13-14 octobre
Rallye Inter. du Valais – 19-20 octobre

Écrire un commentaire