Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14.06.2022

Rallye du Chablais 2022 - EHRC, ERT, TER

Le 18e Rallye du Chablais, sous la houlette d’un nouveau Directeur de Course, accueillait une manche FIA du Championnat d’Europe des Rallyes Historiques, en plus d’une palette d’autres trophées nationaux ou internationaux, y.c. de la régularité sportive. Au programme pour ma part, celui qui était prévu en 2020 avant son annulation, soit Chef d’ES non plus sur Les Avants, mais sur Muraz, mais... le samedi matin, et Starter sur la Super ES de Collonges l’après-midi. Sauf que, comme cela impliquait de devoir partir avant la fin du second passage, afin d’être à l’heure sur la Super ES, j’avais proposé de n’être qu’adjoint, tout en accompagnant une nouvelle responsable.

Plaque RdCH 2022.jpgAprès une édition 2021 réduite, cette année le programme initial a été remis sur la table, et les fonctions de chacun ont à nouveau été acceptées, puis validées par toutes les parties. Malheureusement, au fil des semaines, cela n'a pas fonctionné, et à… J-10, j’ai dû reprendre définitivement la responsabilité de l’ES. Heureusement j’y avais gardé un œil, car c’est court, lorsqu’il faut reprendre et rattraper plusieurs éléments, alors que la tête n’est pas vraiment à fond dedans, puisque sensé n’être qu’adjoint, et de plus dans une période professionnelle chargée, et une cheville blessée depuis 2 semaines avec détérioration. Bref, ce sera une 1ère (encore une au Chablais) non souhaitée, cumuler 2 responsabilités le même jour. Si les rallyes manquent de Responsables, d'ES ou autres, soit une "personne qui a la charge d’une fonction, et la capacité de prendre des décisions dans une organisation" (définition du Larousse), ils manquent également de commissaires. Ils n’étaient que, responsables d’ES inclus, 55 (!!) inscrits à la fin du délai initial début mai. Les Commissaires Généraux ont dû faire de multiples téléphones pour doubler le chiffre, et atteindre les 110, répartis en 70 le vendredi et 90 le samedi, avant plusieurs désistements. A l’heure où plusieurs manifestations en tout genre en Suisse annoncent des annulations suite à un manque de bénévole, les inquiétudes sont grandes, et cela pourrait avoir des conséquences non seulement sur la prochaine édition, mais sur le prochain rallye… voire les prochaines courses.

Pour le vendredi des recos, la cheville est contrôlée comme meilleure que prévu, elle est utilisable (soulagement), mais elle doit encore être ménagée et soutenue. Ce prémontage, d’une durée effective identique à l’an passé, soit 6h30 (!), est avancé en matinée sur proposition d’une adjointe, avec l’aide de son homme, et de la seconde adjointe, plus 2 de ses connaissances durant la matinée, la troisième adjointe étant absente, car dans le staff du pèlerinage de Lourde. 1ère mauvaise surprise, il n’y a pas assez de piquets pour tous, et des 360 commandés, selon montage de l’an passé, nous n’en aurons que… 300. Pour ces recos, alors que nous en avions posés 160, nous avons dû réduire le nombre de cordes et les longueurs des doubles banderolages de sécurité afin d’économiser, en arrivant au chiffre de 115. De ce fait, nous n’en aurons que 185 au lieu de 200 pour le montage principal. L’arrivée sur la zone finale fait tout bizarre car tout est vert, contrairement à l’an passé, où il y avait des murs de neige de plus de 2m, et constatant que le bovi-stop de l'étang a été sécurisé de belle façon.
Durant les recos même, pas de soucis avec les cailloux, qui descendent en matinée, mais passent rarement les mini-digues. A noter que pour le dimanche matin, je m’étais annoncé pour fonctionner comme signaleur au Tour du Pays de Vaud, qui effectuait une multi-boucle entre Aigle et St-Maurice, tout en empruntant l’ES de Lavey. Inscrit plus de 2 mois avant, je n’ai reçu aucun retour… alors que des SOS ont été lancés 1 semaine avant… Belle équipe de vainqueurs… Bref, un week-end de reco assez calme, avec la question qui tue : aurai-je été plus utile au Slalom de Bure ?... Avec ma cheville… pas forcément, quoi que…

Affiche RdCH 2022.jpgVendredi, la prise du matériel se fait à 8h30, avec une très mauvaise surprise… 60 piquets de plus ont été subtilisés malhonnêtement de notre palette… c’est du coup un manque de 120 pièces (!) par rapport à l’an passé… soit le tier ! Par chance, le chef mat a pu nous en dégotter 35 d’un autre type afin de légèrement compenser, et cela aura toute son importance. En attendant, nous avons dû faire à de nombreux endroits avec la nature, au risque, parfois, de se casser la gueule… La pause de midi se fera dans le bus, alors qu’une forte pluie nous tombe dessus durant 45 min. Arrivée au STOP, je fais le compte de ce qu’il reste pour le monter, car il faut encore poser les panneaux des 100m avancés, et le constat est clair… je dois également économiser sur ce poste pourtant en plein vent, car il ne restera aucun piquet… Fin du montage vers 17h, rassuré, mais déçu de son déroulement.

Samedi, diane à… 2h45 ! Le rendez-vous commissaires est à 5h10, et pour nous à 3h45 afin d’effectuer l’ES pour la contrôler, et comme je n’aurai pas d’adjoint au STOP, fermer tous les accès hors postes sécurité en redescendant. 2 commissaires sont absents, j'aurai donc 5 postes à 2 personnes, et 5 postes à 1 personne, 3 postes sont sucrés. La température est déjà agréable, et promet une chaude journée. Le timing est top, et tout roule, sur une zone de départ idéale. Au premier passage, je donne les départs par radio et contrôle les équipements de sécurité. Au second passage, j’effectue pour la 1ère fois la cale, laissant ainsi mes 3 adjointes gérer le DES. Une interruption de 15 minutes a dû être faite suite à l’indiscipline de spectateurs sur l’ES.
Mon délai pour rocader est fixé à 13h30, ainsi à 13h20, passant la cale à un volontaire de l’organisation présent, j’ai récupéré mes affaires, pris sur demande des panneaux pour les chronos, et aviser l’adjoint DC de la Medical Car que je quittai l’ES. Déjà en attente devant le CH, les Régularité… je n’aurai donc pas loupé beaucoup de voitures. Arrivé à Collonges à l’heure de fermeture de route, changement d’atmosphère, la chaleur est moins lourde car, sans grande surprise, il vente quelque peu. Tout semble être prêt, et les collègues contents de me voir arriver. Après 2 éditions sans Super ES, j’ai dû très vite me remettre dedans, car les Historiques sont nombreux, et ce sont des fous furieux : ma-gni-fique !
20h, la Super ES terminée, je prends contact avec mon adjointe qui me signale que le démontage de Muraz est terminé et que le bus est prêt chargé au DES. Autre inconvénient du jour, l’adjointe qui avait le bus a dû partir avant, et je suis dès lors le seul à (vouloir) conduire le bus. Après contact avec le responsable matériel, ce dernier demande à ce que l’on vienne dans l’heure et non le lendemain, car il y aura d’autres ES et la DC. Nous avons donc organisé cela à deux, plus un aide. 21h45, longue journée et missions terminées, soulagé que l’exploitation se soit mieux passée que les préparatifs. Nous ne sommes pas des gestionnaires d’ES, mais des Responsables d’ES, et ce que cela implique. Le point à revoir sera les horaires (ou la communication), puisque les temps d'attente entre le CH et le DES étaient supérieurs aux 3 minutes sans savoir pourquoi, chose déjà constatée au dernier Crité, et qui énerve un peu les équipages ; étonnant lorsque cela arrive sur la 1ère ES d'une section.

Merci aux aides que nous avons eu durant les 3 jours, ou pour le démontage.
Merci pour les différents échanges d’après course, qui m’avaient manqué au Crité.

www.rdch.ch
> FIA - EHRC < 
> FIA - ERT < 
> TER – TER-H < 

***   ***   ***

Prochaines participations :

CCôte La Roche - La Berra – 18-19.06
Slalom de Chamblon – 25-26.06
Cyclo Châtel Chablais Léman Race – 03.07 (évent.)
AutoCross de Bure – 09-10.07
CCôte Ayent - Anzère – 23-24.07

Écrire un commentaire