Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24.06.2022

Course de Côte La Roche - La Berra 2022

Après non pas 2, mais 6 éditions d’absence, la Course de Côte La Roche - La Berra est enfin de retour ! Une bonne nouvelle pour les Fribourgeois, de plus amputés cette saison de 3 courses sur 4, suite à des chantiers. 1008 jours après la dernière en Romandie, elle représente ma 60e Course de Côte depuis ma toute première, soit… St-Jean - Grimentz en 2005, alors que depuis, je n’ai loupé que 5 manches romandes du CSM.

Si la dernière édition s’était déroulée dans une chaleur mémorable, celle-ci risquait de l’être également, mais tout de même dans un contexte différent. En 2015, cela durait depuis 2 semaines, sans aucun orage ni répit, y.c. la nuit, et particulièrement en Valais… Il faisait 28°C (!) à mon départ à 5h du matin, 19°C en arrivant à la Roche (une véritable libération), mais il avait fait 35°C le samedi, 36°C le dimanche. Cette année, la neige est tombée à 2300m la semaine précédente, et la vague de chaud n’est qu’à son début, bien qu’elle monte assez rapidement. 21°C au départ du Valais, 15°C à la Roche, j’ai observé un 32°C le samedi, avec parfois un courant agréable, et 35°C le dimanche avec des courants chauds.

Affiche Berra 2022.jpgSamedi, je réintègre mon poste pour la 5e fois sur seulement 7 participations, soit l’épingle intermédiaire, avec la gestion des bus navette pour le public, histoire de profiter à fond du soleil, ainsi que la réintroduction et la gestion d’un drapeau rouge, une de mes propositions discutée depuis quelques années avec les DC, et validée ici, afin d’apporter une amélioration aussi bien pour les intervenants que pour les concurrents. Par contre… ici non plus, le nouveau règlement des drapeaux jaunes n’a pas été pris en compte… Avec un collègue, nous nous installons sur notre talus pentu, où deux pieds du pavillon doivent être réhaussés afin qu’il soit droit, et trouver une solution afin éviter d’avoir les pieds tordus toute la journée, surtout avec une cheville toujours en délicatesse. Le principal problème, un "buisson" de feuillus au centre de l’épingle qui, avec les années, a pris du volume, et ne permet plus de se placer, afin de voir correctement aussi bien l’entrée de la pré-courbe, que le poste suivant. Une fois en place, la journée va très mal commencer, avec un contrôle radio qui va s’éterniser, et des liaisons catastrophiques jusqu’au soir. On a déjà mis en garde… là, c’est au-delà de la limite, qui aurait pu avoir de graves conséquences ; il serait grand temps que… De notre côté, la journée va être assez calme, si ce n'est une panne et une botte de protection à remettre. L’horaire quant-à-lui a vu le 4e essai être annulé déjà à midi, alors que la 2e manche venait tout juste de débuter, tout comme le 5e prévu le lendemain matin. Des pertes de temps pas toujours compréhensives, mais qui tendent à se répéter. Après le souper au restaurant du haut, et un passage vers une écurie suisse-alémanique, la fraicheur (voir presque un peu trop…) des abris PCi a fait du bien.

Dimanche, les transmissions sont meilleures, mais pour ma part elles vont à nouveau se dégrader, et on a réellement frisé la cata... avec au même moment une indisponibilité du réseau mobile. La journée a été très vite animée, avec 2 bottes percutées et à changer, dont l’une inutilisable, ainsi que 3 pannes juste avant le poste. Après la pause de midi, nous avons organisé une chasse au public ; dahus dans un endroit pentu, caillouteux et instable, père et fils sur un muret en trajectoire, ou places étonnamment vident derrière une glissière à côté d'une grosse zone public... SOS... Niveau drapeau rouge, la 1ère occasion n’a pas pu être concrétisée, car les informations du poste en question n’ont pas été données assez vite ; cela aurait permis à 3 formules de ne pas monter plus haut pour rien. La seconde a bel et bien été exploitée, permettant ainsi de bloquer 2 concurrents. Après une grosse intervention dans le bas du parcours suite à une fuite d’huile sur… 1km, l’horaire, pourtant bon à ce moment-là, n’a pas permis à la 3e manche de se terminer, avec en plus l’intervention à deux reprises dans cette période, du service médical suite à des malaises dans le public. Restera un autre point négatif, le fait d’avoir dû (et pas vraiment indispensable) attendre durant 30 minutes (!) en plein soleil le passage du personnel qui récupère le matériel de poste, et qui ainsi, a réduit à néant toutes mes bonnes pré- et dispositions pour me préserver de la chaleur du week-end, et ainsi me sentir mal lors de la reddition, décidant du coup de ne pas profiter de la cantine, mais de rentrer sans tarder en régulant la température de la voiture. Et avec une température nocturne en augmentation et atteignant les 28°C 3 jours plus tard, autant dire que je n'ai pas été bien jusqu'à jeudi, avec enfin de la pluie et une baisse des températures…

Merci au comité pour l'accueil, et d’avoir relancer une des plus belle de la saison !

www.courselaberra.ch

***   ***   ***

Prochaines participations :

Slalom de Chamblon – 25-26.06
Cyclo Châtel Chablais Léman Race – 03.07 (mais pas avec eux...)
AutoCross de Bure – 09-10.07
CCôte Ayent - Anzère – 23-24.07
Montreux Trail Festival – 30.07

Écrire un commentaire