Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29.06.2022

Slalom de Chamblon 2022

Le Slalom de Chamblon, incroyable mais vrai !, est cette année la dernière manche du CS de Slalom, avec un record négatif pour moi, soit une participation à seulement 2 manches, suite à 1 cumul et 2 annulations. Autre particularité, il n’aurait pas eu lieu en 2021, car l’armée avait attribué la même date à l’organisateur de Romont. Une situation qui s’ajoute aux autres difficultés d’une telle organisation. Pour ma part, il s’agit de mon 70e slalom, dont le 1er avait été celui de Moudon en 2005.

Affiche Chamblon 2022.jpgSamedi, au rendez-vous, beaucoup de nouveaux ou de commissaires rallyes ont répondu au manque d’effectif. Malheureusement pour eux, pas de briefing. Il est bien loin, trèèèès loin, le temps où nous nous disions tous, tous les dimanches soirs : "Bonne semaine, à samedi", car à cette époque, non, les briefings n’étaient pas nécessaires. Mais les temps ont changé, et cela ne date pas d’hier, car ce n’est pas la 1ère fois que je le signale, et si nous voulons conserver et renflouer nos effectifs, il serait bien de ne pas oublier le principal… (parole d’instructeur et de passionné, qui effectue quasi l’entier des CS en Romandie, et constate les problèmes du terrain). Avec justement un nouveau, j’occupe pour la 15e édition consécutive le même poste depuis mes débuts ici. La matinée est fraiche, avec quelques nuages bas, mais cela va très vite chauffer et atteindre 31°C l’après-midi. Les prés sont fauchés, mais il reste un intérieur de virage avec des hautes herbes qui nous masquent la vue. Suite au manque d’inscription concurrent, les espaces vont être rallongés, ayant ainsi un véhicule toutes les 40 voire 60 secondes. Si de base la chose n’est pas en soi une mauvaise idée, elle a par contre eu des conséquences en bord de piste ; la chaleur, le manque de rythme, les écarts non fixe, et l’activité au ralenti, ont créé une atmosphère soporifique, et une lassitude qui nous ont même fait oublier de mémoriser les numéros. Les commissaires rallyes n’y ont peut-être vu que du feu, mais pour les habitués des slaloms, ce n’était pas idéal. Bref, journée moyenne pour la concentration et l’efficacité ; un grand merci aux L4 qui nous ont permis de rester éveillé
:-) Avec une 1ère manche course finissant à 16h, et une seconde en conservant ces écarts, la journée s’est logiquement terminée avec 1h de retard. Le souper a quant-à-lui déménagé de la butte à la cantine de la caserne, avec, oui oui, une bourgui.

Dimanche, il a plu pendant la nuit, le temps est à nouveau frais et bien couvert. Très vite au loin, une ondée pluvieuse se dirige sur nous. Le gros va comme souvent passer à côté, mais nous avons tout de même pris une belle averse durant la 1ère manche essai. Par la suite, les choses se sont améliorées pour atteindre les 28°C. Au niveau rythme, nous avons enfin eu une amélioration, mais pas durant toute la journée. Contrairement à d'autres postes, nous n’avons eu aucune intervention, aucune trace de frein artistique, aucune botte de paille maltraitée, et assez peu de cônes ; 52, soit le chiffre le plus bas depuis que je note en 2014, alors qu’ils étaient jusque-là entre 63 et... 114 (!), sans aucune feuille de pénalité vide.

Une énorme plaisir d’avoir retrouvé ce slalom, toujours apprécié par sa configuration en nature, et par l’accueil de l’organisation.

www.ecuriedunord.ch

***   ***   ***

Prochaines participations :

Cyclo Châtel Chablais Léman Race – 03.07
AutoCross de Bure – 09-10.07
CCôte Ayent - Anzère – 23-24.07
Montreux Trail Festival – 30.07
Tour des Stations – 06.08

Écrire un commentaire