Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18.09.2018

HC Valais Chablais 2018-19

Ma 15e saison en tant qu’officiel en hockey sur glace a débuté, avec à nouveau du changement…

HC Valais Chablais b.jpgLes clubs de Red Ice et de Sion ont décidé d’entreprendre un rapprochement mais sans fusion, c’est-à-dire que chaque club garde sa licence, mais évolueront sous une dénomination commune. Le HC Red Ice Martigny-Verbier-Entremont devient ainsi le HC Valais Chablais Futur, alors que le HC Sion-Nendaz 4 Vallées devient le HC Valais Chablais. Si chaque club/licence garde ses équipes (HCV : MSL, L2, L3 – HCVF : L1, L3), tout le MOJU est transféré sous l’appellation Futur, permettant ainsi d’économiser des licences de jeux pour les joueurs, vu qu’en plus Monthey est partenaire.

En ce qui me concerne, la Une du Red Ice Martigny, promue en 1ère ligue cet hiver, jouera désormais à Sion, échange effectué avec la Une de Sion, qui évolue en MySports League, et donc dès cette saison à Martigny, dont la patinoire est plus aux normes pour accueillir des adversaires, et dont les affluences sont meilleures.
Les Juniors Top, intégrés en grand nombre à la 2e équipe (L1), déménagent également, et c’est une déception, de plus doublée par le fait qu'aucun dirigeant ne me l’a annoncé directement, et ce après 12 saisons en continu, alors que je n'ai aucun lien direct avec l'équipe contrairement aux parents qui officient... Sympa !
L’équipe de Verbier, évoluant en 3e ligue et devenant la Cinq du HC Valais Chablais, n’a toujours pas de glace en station après le grave incendie de leur complexe en été 2017, du coup ils joueront à nouveau à Martigny, je vais donc continuer à aider mon collègue.
Après avoir eu 5 équipes en 2011, 4 en 2012, et 3 depuis 2013, en voici donc plus que 2… Le nombre de matchs va donc encore chuter, passant de plus de 70 jusqu’en 2015, à 60 en 2016, et 51 l’an passé…

Nouvelles règles SIHF 2018-19 et IIHF 2018-22 :

Logo SIHL-b.png- Le marquage du territoire du gardien de but est réduit par la suppression des deux parties de gauche et droite.
- Le gardien ne peut plus bloquer le puck pour rien, il doit favoriser la relance de la canne, sinon il sera pénalisé. De plus, il n’est plus en droit de le bloquer derrière sa ligne de but si ce n’est pas directement autour du but.
- Un penalty pourra à nouveau être exécuté par n’importe quel joueur.
- Nouvelle pénalité : charge tardive (geste : les deux poings fermés l’un en face de l’autre), donné pour une charge sur un joueur n’étant plus en possession du puck.
- Nouveau tarif : charge à la bande (geste : poings fermé contre main ouverte), vaut dès à présent automatiquement 2’ +10’, tout comme une charge à la tête ou dans le dos.
- L’équipe provoquant un dégagement interdit, ne pourra plus gagner du temps en obtenant un second engagement. Après un avertissement, l’équipe prendra à chaque fois une pénalité.
- Une crosse haute sera jurée en premier lieu par son intention, et non plus sur sa conséquence. Un geste involontaire avec blessure ne sera donc plus équivalent à une expulsion, mais à une double pénalité mineure.
- Dans une poursuite entre joueurs, si le second se jette sur la glace crosse en avant pour toucher le puck et fait trébucher son adversaire, même s'il touche le puck, il sera dès à présent pénalisé. En situation d'échappée, si le puck n'est pas touchée, ce sera penalty.
- Un patin tourné ou positionné volontairement mais sans geste pour faciliter un rebond du puck dans le but, n'est dès à présent plus toléré.

Tabelle pénalité à jour : > cliquez ici <
Tabelle affichage à jour : > cliquez ici <

www.hcvalais-chablais.ch (nouveau)
www.sihf.ch

12.09.2018

Calendrier 2019

Dates provisoires mentionnées par les organisateurs pour 2019 (version 3) :

Nouveau / Modif
(par rapport à 2017)


12-13.04 - Critérium Jurassien
18-19.05 - Slalom de Bière (décalé d'une semaine) 

25-26.05 - Slalom de Bure
31-01.06 - Rallye du Chablais (FIA ERT + FIA E-Rallye)
               - Slalom de Romont

22-23.06 - Slalom de Chamblon
06-07.07 - CCôte Massongex
27-28.07 - CCôte Ayent - Anzère (décalée d'une semaine) 
17-18.08 - CCôte St-Ursanne - Les Rangiers
               - CCôte Châtel-St-Denis - Les Paccots 
21-22.09 - Slalom de Drognens (avancé d'une semaine) 
16-19.10 - Rallye Inter. du Valais (FIA ERT) (retour à 3 jours ?)

A suivre... 

05.09.2018

GP Rétro Curtilles 2018

Week-end initialement réservé au Slalom de Genève, ce dernier a malheureusement été annulé en début d’année. En remplacement, je me suis inscrit au 1er GP Rétro entre Curtilles et Prévonloups, qui se situe sur l’axe Moudon - Romont, une manifestation jumelée avec le 30e du Mini Club Romand. J’avais déjà prévu d’y participer en 2015, mais l’édition avait été annulée. A la vice-présidence, l’ancien Président du moto-club Glanois, qui m’avait accueilli, non seulement sur la piste mais aussi chez lui, lors de l’organisation d’une manche du CS de pocket-bike au L-2 de Romont un week-end de 2010.

Affiche Curtilles 2018b.jpgSamedi, on m’avait prévu avec un collègue sur le poste 2, où sont stockés une partie des véhicules de dépannage, mais suite à un manque sur la ligne de départ, le Directeur de Course attendait d’être sûr que les effectifs commissaires soient suffisants pour me réquisitionner en guise de starter officiel, une première pour moi hors rallye. J’ai ainsi accepté le poste, occasion de voir autre chose, au sein d’une bonne équipe. Avec moi, une personne pour l’aide au contrôle final, un adjoint DC à la cale, et deux bénévoles en pré-grille pour la circulation et la seconde cale.
Les choses ont bien commencé avec des départs à 30 secondes, mais sur une route humide, l’horaire en a vite pris un coup, suite à des sorties de route, des trainées d’huile, et la chute d’un motard qui a demandé l’intervention de l’équipe médicale. Les départs ont ainsi été réduits à 20 secondes, et 15 pour les motards. Ces derniers ayant des bécanes fragiles et n’aimant pas l’attente, nous les avons ensuite sur les autres montées, fait partir 2 par 2, car ils sont de toute façon habitués à partir en groupe dans d’autres manifestations. Fin d’une 1ère journée avec 3 montées, où malgré le fait d’avoir la Centrale dans le dos, avec les Mickey sur les oreilles et des échanges par gestes, tout a très bien fonctionné entre nous. Le logement c’est fait quant-à-lui aux abris PCi de Romont, avec un bémol de l’équipe vidéo/grand écran, qui est arrivée en pleine nuit un peu trop joyeuse, et malgré le fait de m’être levé pour les calmer, il leur a fallu 1h pour ne plus les entendre… Grand-Maman ne les a pas loupés le lendemain matin, surtout une… :-)

Dimanche, la manifestation a débuté 2h plus tôt, car il y a cette fois 4 montées au programme. Les 2 jeunes de la pré-grille n’étant pas présents, l’adjoint DC s’en ai occupé, et ce sont les dépanneurs du départ qui ont fonctionné aux deux cales. Malgré de nouvelles interruptions pour des traces d’huiles, et autres pannes ou sorties de route, si l’horaire de midi a été décalé, l’heure de fin a été respectée.

Malgré une météo un peu fraîche, une bonne et belle expérience, dans un climat détendu, tout en restant attentif aux points essentiels du job, avec un beau plateau aussi bien à 4, 3, que 2 roues.

www.gpretrocurtilles.ch

***

Prochaines participations :

CCôte Châtel St-Denis - Les Paccots – 16 septembre (que dimanche : début du hockey)
Slalom de Drognens – 22-23 septembre

Fête de la Châtaigne Fully – 13-14 octobre
Rallye Inter. du Valais – 19-20 octobre

03.09.2018

Alpine Challenge By RdCh 2018

Après 2 éditions sur l’Alpine Challenge by RdCh dans l’équipe des chronos, j’ai passé comme Responsable de ZR (Zone de Régularité). Le Directeur de Course de la catégorie avait besoin de moi pour me confier un gros programme avec des particularités : il n’avait pas menti, sans compter les imprévus…

Plaque AlpineCh 2018.jpg
Vendredi, place au prologue, soit une mise en route facultative et indépendante, comprenant 6 ZR dans la région du Chablais, dont 2 pour moi. Après un rendez-vous à Villars à 10h pour la prise du matériel et un repas en commun, départ pour la ZR P2 avec le placement du panneau de fin de zone à Lavey, puis l’installation du départ à Bex pour 13h37. Les 3 chronos répartis sur le parcours ne sont pas sous notre responsabilité ; ils se déplacent, s’installent, et travaillent d’eux-mêmes. Et là, première surprise, l’accès au DES est en sens interdit suite à des travaux, que je vais contourner par une zone résidentiel pour atteindre l’endroit, un parking, à côté d’une mini déchetterie/composte dont les odeurs ne sont pas super agréables. La voiture de contrôle va flécher une déviation, mais plus longue que celle que j’ai empruntée, et côté concurrents, c’est arrivé presque dans tous les sens... Au moment du pointage, nous leur remettons la tabelle de régularité de la ZR, qu'ils devront suivre en parallèle d'un road-book sans texte. A l’heure de fermeture du poste, soit 1h plus tard, je récupère tout le matériel, et part pour la ZR P5 dont la fin de zone est dans le secteur de la Satom à Monthey, mais bien qu'étant proche de ma destination et sans GPS, je me perds un peu dans mes repères, et la carte de la ZR étant en noir et blanc et cadrée au maximum, je préfère aller sur un point sûr à Muraz et revenir en arrière. Le départ lui sera sur un parking de commerces juste avant Vionnaz, prévu dès 16h45. Là aucun souci, y compris niveau météo alors que cela devient gris, je rejoins donc Villars pour le souper et la prise des dossiers du lendemain.

Samedi, les affaires sérieuses commencent avec au programme 9 ZR côté Berne et Fribourg, dont 3 pour moi, avec une spécialité pour la dernière. Devant faire la ZR 1, elle n’est pas aussi proche qu’il a y 2 ans, il faut donc prévoir de partir tôt et de ne pas s’attarder au petit-déjeuner. Le fin de zone est au Col du Pillon, puis je reviens en arrière pour un départ au tennis des Diablerets à 7h50, où sa caille un poil… Après avoir remonté le Col du Pillon pour récupérer mon panneau, et échanger deux mots avec un des organisateurs d’une rencontre Old Timer qui allait passer par là dans la matinée, je redescend jusqu’au Sépey, puis via Château d’Oex, rejoint la ZR 5 avec la pose du fin de zone à Corbières. Le départ quant-à-lui est sur le parking du barrage de Rossens, soit un trajet d’environ 1h45 qui, avec le froid m’a vidé… j’ai donc effectué une turbo-sieste de 20min en attendant l’heure fatidique de 11h41. Et là, nouvelle surprise. Alors que j’avais installé un peu de signalisation, car beaucoup de trafic et qui roule un peu fort, l’endroit est également un point d’arrêt de la catégorie Tourisme, qui roule en sens inverse, et au lieu de parquer à droite, ils ont tous parqué à gauche… du coup, c’était un peu le bronx par moment pour les croisements. Une fois terminée sous une fine pluie, départ pour la ZR 9-10 à St-Maurice. Arrivé après 14h, je pique-nique grossièrement et souffle quelque peu avant la mission spéciale du rallye. A 14h50, arrive le responsable du site du L-2 qui m’ouvre l’accès, où je dois préparer un slalom (souvenir de celui du Gstaad Classic à Saanen…). Là c’est tout de même moins compliqué, mais il y a pas mal d’éléments à déplacer, entre les cônes et les piles de pneus emballés. Le timing prévoit à 16h15 les Tourismes et 16h35 les Régularités, et je suis prêt vers 15h40 en ayant eu un peu d’aide de personnes des CH prévus également sur le site. Manque de chance, il commence à pleuvoir, je m’équipe donc en conséquence, alors que le responsable des chronos m’informe qu’il y aura du retard, et un croisement entre les deux catégories. Ce sont donc les Régularités qui ont débuté à seulement 16h43, en enchaînant 1 tour de reconnaissance, 1 tour de référence chronométrique, et 2 tours chronométrés comptant chacun pour 1 ZR. Ont suivi les Tourismes, qui eux devaient le faire en aveugle, soit 1 tour avec un bandeau sur les yeux du pilote, et sans plan de piste. Fin des hostilités à… 18h40. Après remise en état du site avec mes contrôleurs de portes, comme je l’avais trouvé, je l'ai quitté à passé 19h pour rejoindre Villars, avec prise des dossiers du lendemain, et le souper.

Autocollant AlpineCh 2018.jpgDimanche matin 5 ZR nous attendent dans la région du coude du Rhône, dont 2 pour moi. Et là aussi, je vais m’occuper de la 1ère et de la dernière de la journée, mais le petit-déjeuner est un peu moins stress. Le fin de zone de la ZR 11 est à Dorénaz, et le départ à Collonges à 8h55, à l’ombre… alors que les sommets sont blanchis. Pendant la reprise des panneaux, certains équipages sont visiblement perdus… Pour moi, pas le temps de trainer, le timing pour la suite est un peu serré. Départ pour poser le fin de zone à Verbier-Village, puis par la Route du Soleil rejoindre le départ de cette ZR 15 à Sarreyer qui… n’est pas accessible, car un pont est en chantier depuis peu, 50m après le départ de base… pas bien… D’entente avec le Directeur de Course, nous avons déplacé le DES au bout de la route de déviation, soit 300m plus loin. Il a donc fallu gérer un peu la zone pour éviter des gènes avec les passages des bordiers, alors que tous les concurrents sont quasiment arrivés en retard, et que deux ânes et un cheval broutent au bord de la route, car sortis de leur parc. Fin de rallye avec le complément essence par l’organisateur, et le retour du matériel à Villars, où un dernier repas nous attendait avant la remise des prix, dont j’ai également fait partie ;-)

Un grand merci au Directeur de Course pour ces missions de confiance, d’une manifestation très appréciée, aussi bien par l’épreuve que par l’ambiance. En tant que Chef d’ES moderne, il est aussi assez sympa d’évoluer comme Responsable de ZR, et ainsi avoir un contact direct avec les équipages, dont le nombre de concurrents devient sympa, en espérant que d'autres suivront. Pour ma part, le compteur a avoisiné les 500 km, soit l’équivalent d’un week-end aux Rangiers.

www.alpinechallenge.ch

***

Prochaines participations :

GP Rétro Curtilles – à suivre…
CCôte Châtel St-Denis - Les Paccots – 16 septembre (que le dimanche : début du hockey)
Slalom de Drognens – 22-23 septembre